Prendre soin de son nouveau chiot

Posté par pharmaciedeclavieres le 1 février 2010

- Un endroit tranquille pour dormir.

Choisissez un panier peu profond avec un coussin confortable et lavable. Le couchage de votre chiot doit être placé dans un endroit calme où il peut observer la vie de la famille.

  • Hors des endroits de passage
  • Sans courants d’air
  • A l’écart du soleil direct
  • Proche d’une source d’eau fraîche

- L’alimentation.

Nous vous conseillons de lui donner 3 repas par jour jusqu’à l’âge de 4 mois puis passez à 2 repas / jour. Laissez lui toujours de l’eau fraîche et propre à disposition. Vous pouvez humidifier ses croquettes pour les rendre plus faciles à mâcher.

Ne lui donnez jamais d’os, de restes de tables, de nourriture pour chat ou de mauvaises friandises pour ne pas déséquilibrer son régime alimentaire et lui donner de mauvaises habitudes.

Ne lui donnez jamais de chocolat. Cela contient de la théobromine, un composé potentiellement toxique pour les chiens.

- La santé.

Dès l’arrivée de votre chiot chez vous, vérifiez qu’il soit identifié et vacciné. Si ce n’est pas le cas, consultez un vétérinaire. Les vaccinations sont généralement effectuées entre 6 et 16 semaines. Pour sa première visite, venez avec le plus d’informations possibles (date de naissance, précédents certificats de vaccination, …. )

- L’éducation.

Pensez toujours à récompenser votre chiot lorsqu’il se comporte bien (caresse, encouragement, petite friandise équilibrée). L’apprentissage formel de l’obéissance peut commencer vers l’âge de 6 mois.

N’oubliez pas de faire jouer votre chiot tous les jours mais ne le soumettez pas à une activité trop intense tant que sa croissance n’est pas terminée. A l’âge de 3 mois commencez à promener régulièrement votre chiot en laisse 2 fois par jour.

Publié dans Veterinaire: chiots et chatons | Pas de Commentaire »

La croissance du chiot

Posté par pharmaciedeclavieres le 1 février 2010

La croissance du chiot: une période cruciale !

Le chiot subit d’énormes changements entre le jour de sa naissance et le moment où il devient adulte, vers l’âge d’un ou deux ans. Voici quelques évolutions majeures.

- Santé du système digestif.

Son système digestif double de poids au cours des 24 h qui suivent sa naissance. Vers l’âge de 3 semaines, le niveau d’enzymes de son système digestif aura plus que doublé. En grandissant et en avançant vers l’âge adulte, ses capacités digestives se développent elles aussi.

Sa taille adulte déterminera le moment de sa maturité digestive, où il possèdera toutes les enzymes nécessaires à la digestion normale des aliments.

- Santé du système immunitaire.

L’immunité des chiots est faible entre l’âge de 3 semaines et 5 mois. Pendant cette période, ils sont confrontés à un « trou immunitaire » tandis que leur propre système immunitaire se développe. Ils ont besoin d’une alimentation hautement digestible qui favorise la santé de leur système digestif, ainsi que de vitamines A et E et de minéraux pour favoriser l’efficacité de leur système immunitaire.

- Santé de la peau et du pelage.

Son pelage est composé à 95% de protéines et 30% de ses apports journaliers en protéines sont utilisés pour la croissance de son pelage et de sa peau. Si son pelage est terne ou sa peau irritée, cela signifie peut-être que ses besoins nutritionnels ne sont pas satisfaits.

Ces symptômes peuvent apparaître plus rapidement chez les jeunes chiots car leur cycle de repousse du poil est plus court que celui de l’adulte. L’acide linoléique, les vitamines A et E, et les protéines de qualité favorisent la santé de leur peau ainsi que la brillance du pelage.

- Protégez-le comme sa mère l’a fait.

Nourri par sa mère, votre chiot a reçu les anticorps de son lait, lui procurant un certain niveau d’immunité. Le sevrage fait alors chuter son taux d’anticorps, laissant un vide de protection tandis que son propre système immunitaire se développe. L’immunité des chiots reste faible jusqu’à l’âge de 5 mois.

Cela signifie qu’au moment où votre chiot arrive chez vous, il est en période de « trou immunitaire ». Utilisez alors une alimentation adéquate.

Source: http://jackrusselterrier.unblog.fr

Publié dans Veterinaire: chiots et chatons | Pas de Commentaire »

Bien choisir l’aliment en fonction de la race du chien

Posté par pharmaciedeclavieres le 28 janvier 2010

Pour bien choisir l’aliment de son chien, il faut prendre en compte:

  • sa race
  • sa taille
  • son âge
  • ses spécificités

SPECIAL CHIENS DE RACE

certaines races nécessitent des aliments nutritionnels spécifiques:

chihuahua, shih tzu, yorkshire terrier, caniche, teckel, cavalier king charles, westie, carlin, bulldog anglais, cocker, setter anglais, berger allemand, boxer, golden retriever, labrador retriever, dogue allemand, rottweiler ….

MINI: les chiens dont le poids adulte moyen est compris entre 1 et 10 kg

principales races: affenpinsher, bichons, border terrier, coton de tuléar, épagneul nain, fox terrier, griffon bruxellois, jack russel terrier, lhassa apso, lévrier italien, pékinois, scottish terrier, shetland, spitz nain, welsh terrier ….

MEDIUM: les chiens dont le poids adulte moyen est compris entre 11 et 25 kg

principales races: airedale terrier, basset, beagle, berger australien, berger des pyrénées, border collie, braque français, colley, dalmatien, épagneul breton, épagneul français, griffon vendéen, pinscher moyen, schnauzer moyen, shar peï, siberian husky ….

MAXI: les chiens dont le poids adulte moyen est compris entre 26 et 44 kg

Principales races: alaskan malamute, barzoï, bergers belges, berger de beauce, berger de brie, bobtail, bouvier des flandres, braque allemand, braque de weimar, doberman, drathaar, grand griffon, lévrier afghan, setter irlandais, schnauzer géant ….

GIANT: les chiens dont le poids adulte moyen est supérieur à 45kg

Principales races: berger d’anatolie, bouvier bernois, bull mastiff, cane corso, dogue argentin, dogue de bordeaux, fila brasileiro, irish wolfhund, leonberg, mastiff, matin de naples, mâtin espagnol, montagne des pyrénées, saint hubert, terre neuve, Tosa inu …..

Source: http://jackrusselterrier.unblog.fr

 

Publié dans Veterinaire: chiens et chats | 2 Commentaires »

Evaluez la condition corporelle de votre chat

Posté par pharmaciedeclavieres le 28 janvier 2010

Pour sa santé et son bien-être, votre chat doit avoir une condition corporelle idéale. Celle-ci doit être contrôlée toutes les 4 à 6 semaines, et les rations ajustées en conséquence.

Voici les indications principales pour vous aider à évaluer sa condition corporelle:

MAIGRE

  • Les côtes sont facilement palpables, avec une couche de gras minimal,
  • la colonne vertébrale est bien visible
  • et la taille est très marquée.

NORMAL

  • Les côtes sont palpables mais sous une légère couche de gras
  • la taille est marquée
  • un léger bourrelet graisseux peut exister sous le ventre

GROS

  • Les côtes sont difficilement palpables car recouvertes d’une couche de gras importante
  • la taille n’est quasiment pas visible
  • un bourrelet graisseux important existe sous le ventre

Pour sa santé et un diagnostic précis de sa condition corporelle, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire régulièrement.

 

Publié dans Veterinaire: chiens et chats, Veterinaire: soins et hygiene | Pas de Commentaire »

Early, le mini York

Posté par pharmaciedeclavieres le 28 janvier 2010

EARLY

Early mini York
Album : Early mini York

4 images
Voir l'album

née le 12 octobre 2009

Yorkshire terrier, « mini », non LOF.

A une très « bonne » particularité, il n’abboie pas !!!

Il pèse maintenant 1.9 kg, à l’âge adulte (janvier 2011)

Publié dans Veterinaire: vos photos | Pas de Commentaire »

Les 5 sens de votre chien

Posté par pharmaciedeclavieres le 28 janvier 2010

Lorsque ses 5 sens sont en éveil, votre chien vit sa vie au maximum !!! 

L’ouïe

Elle est si perfectionnée, qu’elle permet au chien de reconnaître de loin la voix de son maître, mais aussi d’entendre des sons que l’oreille humaine ne peut distinguer.

La vue

Le chien a une vision différente de celle de l’homme. S’il ne dicerne pas clairement les formes statiques, aucun mouvement à plus de 1.5km ne lui échappe. La nuit, grâce à certaines cellules de l’oeil et à une membrane réflectrice, sa vision est très performante.

L’odorat

Le chien possède une faculté de détecter les odeurs, 100 fois supérieure à celle de l’homme. C’est son sens le plus développé: l’élément essentiel de son réseau de communication.

Le goût

Sensible à toutes les nuances, de l’acidité à l’amertume, le chien apprécie aussi l’aliment qu’on lui donne, à sa texture. Comme l’homme, son goût particulier pour le sucre lui vient des papilles gustatives qu’il a sur la langue.

Le toucher

Si, chez le chien, ce sens est peu développé, il est néammoins fort utile dans le dressage. L’animal sent la différence entre une caresse et une correction. Par contre, ses coussinets, véritable cuir, lui permettent d’évoluer sur tous les terrains.

Source: http://jackrusselterrier.unblog.fr

 

Publié dans Veterinaire: chiens et chats | Pas de Commentaire »

123456...13
 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur