Le rat

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 février 2009

Le rat de compagnie peut vivre entre 3 et 4 ans. Le mâle pèse jusqu’à 500g et la femelle 300g. La pathologie du rat est dominée par les affections respiratoires. Les troubles cutanés et digestifs sont rares.

Maladie respiratoire chronique.

Due à un mycoplasme associé au virus Sendai, elle évlue sur 2 ou 3 ans avec dyspnée, jetage (sécrétions nasales) et épistaxis.

- Traitement: insuffisant pour éradiquer totalement la maladie, le traitement fait appel aux administrations répétées de doxycycline associée à l’enrofloxacine (antibiotiques).

Pneumonie à streptocoque

La dyspnée s’accompagne de jetage purulent et la mort survient soudainement.

- Traitement: à base d’enrofloxacine ou de pénicillines G peut parfois sauver l’animal.

Publié dans Veterinaire: les rongeurs | Pas de Commentaire »

Les souris

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 février 2009

Pesant à peine une quarantaine de gramme, la souris peut vivre 2 à 3 ans. Elle est sensible principalement à 2 virus.

Poxvirus

La variole à Poxvirus ou ectromélie est spectaculaire avec gonflement de la face, nécrose des pattes et possible chute de doigts et de la queue.

- Traitement: aucun

- Prévention: elle repose sur la désinfection des cages à l’aide de solutions virucides.

Virus VHM

Le virus VHM (virus de l’hépatite murine), responsable d’hépatites graves, touche en  priorité les souriceaux.

- La prévention est identique à celle du Poxvirus.

Publié dans Veterinaire: les rongeurs | Pas de Commentaire »

Le hamster

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 février 2009

Bien plus petit que son cousin le cobaye, le hamster ne pèse qu’une centaine de grammes et ne vit que 2 à 3 ans et demi. Les animaux adultes sont agressifs et doivent être séparés.

Le hamster est omnivore et  sujet à l’obésité. Il est conseillé de fractionner ses repas dans la journée. Il peut se reproduire à partir de l’âge de 2 mois.

Entérites

L’iléite proliférative ou « maladie de la queue mouillée » est l’entérite la plus fréquente du hamster. Sans doute due à la prolifération d’une bactérie de genre Lawsonia, elle décime principalement les jeunes de 3 à 8 semaines.

- Traitement: antibiothérapie à base de tétracyclines peut être tentée par le vétérinaire.

- Prévention: elle repose essentiellement sur l’application de mesures d’hygiène.

Obstruction des abajoues

Les abajoues sont des diverticules buccaux servant à transporter la nourriture. Leur obstruction provoque une déformation unilatérale de la face, en quelques jours. Bien qu’en mangeant normalement, le hamster maigrit.

- Traitement: une consultation est nécessaire pour ôter le bouchon.

Publié dans Veterinaire: les rongeurs | Pas de Commentaire »

Les cobayes

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 février 2009

Aussi appelés cochon d’Inde, le cobaye pèse entre 500 et 1200g, peut vivre 4 à 8 ans et se reproduit dès l’âge de 3 mois. Il est herbivore strict et boit 200ml d’eau par jour. Il est très sensible aux erreurs et carences alimentaires.

Hypovitaminose C

Le cobaye est le seul rongeur incapable de synthétiser la vitamine C. Ses besoins sont de 20mg / kg / jour pour les adultes, et 60mg pour les jeunes en croissance et femelles en gestation. Après 10j de carence, des symptômes apparaissent: dificultés locomotrices, saignements gingivaux, anorexie, hématomes, pododermatite.

- Traitement: administrer la vitamine C à forte dose, 50 à 250mg / kg / jour pendant un mois

- Prévention: elle nécessite l’apport régulier de fruits et légumes à la ration alimentaire et un complément en vitamine C.

Calcinose

La calcification du rein, du foie, de l’estomac et de l’aorte apparaît lorque les équilibres phosphore/calcium/potassium ne sont pas respectés dans l’alimentation.

Elle  associe faiblesse musculaire, déformation des membres et urolithiases.

- Prévention et traitement: ils consistent essentiellement à rééquilibrer la ration alimentaire.

Publié dans Veterinaire: les rongeurs | Pas de Commentaire »

Les pathologies communes des rongeurs

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 février 2009

Un défaut d’hygiène est souvent à l’origine des pathologies des petits rongeurs de compagnie.

- Pododermatite

La pododermatite ou « mal de patte » est fréquente chez tous les rongeurs détenus en cage. L’inflammation des coussinets avec douleur et erythème peut durer plusieurs mois, l’animal se met à boiter. Des lésions peuvent apparaitre et s’infecter. Les déformations du coussinet et/ou d’un doigt sont fréquentes à ce stade.

  • Traitement: modification des paramètres de détention en proposant une litière végétale, renouvellée quotidiennement. Appliquer un antiseptique et cicatrisante sur les plaies. En cas d’ulcères, consulter le vétérinaire.
  • Prévention: on peut éviter les lésions par poudrage au talc des coussinets. Chez le cobaye, les pododermatites sont favorisées par une carence en vitamine C. Administrer alors un complément quotidien.

- Entérites

Les rongeurs sont sensibles aux paramètres environnementaux: stress (manipulation, température, alimentation, …) ou manque d’hygiène eut favoriser l’apparition d’entérites, caractérisées par des diarrhées profuses. Colibacilles, salmonelles et staphylocoques sont les principaux responsables. Lorsque les jeunes meurent subitement au sevrage, on peut penser à la maladie de Tyzzer.

  • Traitement: antibiothérapie à large spectre peut être prescrit par le vétérinaire
  • Prévention: hygiénique, désinfection de l’habitat, renouvellement des litières, lavage des végétaux, biberons d’eau suspendus, …

- Colites iatrogènes

Elles font suite aux traitements antibiotiques qui perturbent la flore et exposent au développement de Clostridium.

  • Prévention: administration de ferments lactiques tout au long du traitement antibiotique quel qu’il soit et la semaine suivante.

- Parasites internes

Tous les rongeurs peuvent être infestés par des nématodes (oxyures principalement), responsables de diarrhées, prurit anal. Ils sont hôtes intermédiaires de plusieurs taenias, pouvant provoquer des entérites voire une occlusion.

  • Traitement: vermifugé l’animal. Le traitement sera reconduit durant 8 à 15 jours plus tard pour éviter les fréquentes réinfestations.
  • Prévention: changer souvent les litières, lavers les cages et les végétaux, vermifuger à titre préventif.

 

Publié dans Veterinaire: les rongeurs | Pas de Commentaire »

La dépression du hamster

Posté par pharmaciedeclavieres le 11 février 2009

Due à un manque naturel de lumière pendant la période hivernale, la dépression saisonnière est connue depuis longtemps chez l’homme et … depuis peu chez le hamster!

Ce sont en tout cas les conclusions d’une étude américaine menée sur un groupe de hamsters. Ceux-ci ont été habitués pendant plusieurs semaines à des journées de 16h avec des nuits de 8h. Puis le rythme a été inversé. Complètement déboussolés, ces petits animaux ont développé des comportements d’anxiété et même de dépression.

Les femelles hamsters seraient plus sensibles à cette dépression. Heureusement que nos hamsters de compagnie profitent de l’éclairage artificiel et du chauffage de nos intérieurs pour bien passer l’hiver!

Publié dans Veterinaire: les rongeurs | Pas de Commentaire »

 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur