Traitements naturels pour votre animal

Posté par pharmaciedeclavieres le 26 avril 2011

Hormis les cas où des traitements un peu lourds sont indispensables, les maladies du chat et du chien peuvent répondre à une médecine plus naturelle.

Respecter l’animal.

Les médecines non conventionnelles ou alternatives sont moins traumatisantes et plus faciles à administrer. Ces médecines respectent l’organisme de l’animal, n’entraînent pas d’incidents secondaires ou de troubles iatrogènes.

Fidèle homéopathie.

Appréciée des français, cette médecine l’est aussi pour leur animal. C’est une médecine à part entière, capable d’obtenir des guérisons, mais elle peut aussi, dans les cas très graves nécessitant un traitement lourd, aider l’animal à mieux le supporter et augmenter son confort de vie. Les plantes peuvent aussi être utiles.

L’acupuncture, ça marche.

Cette médecine millénaire donne de très bons résultats sur vos compagnons. Elle doit être pratiquée par des thérapeutes compétents, soit avec les traditionnelles aiguilles, soit par pression des doigts sur les méridiens, pour soulager la douleur ou traiter le problème digestif, urinaire, dermatologique ou moteur.

Publié dans Veterinaire: conseils, Veterinaire: pathologies | Pas de Commentaire »

Comment déceler une maladie chez l’animal?

Posté par pharmaciedeclavieres le 6 mai 2010

Comment déceler une maladie?

 

- Les vomissements: l’ingestion d’herbe immédiatement suivie de vomissements est un comportement normal chez le chien. Il se purge. Si cela devient fréquent, consultez votre vétérinaire. De vaines tentatives de vomissements doivent vous inciter à consulter d’urgence car elles peuvent signaler un début de torsion ou de dilatation de l’estomac. Les infections virales ou les obstructions intestinales peuvent être également en cause.

 

- Les diarrhées: le caractère aigu ou chronique, leurs aspects, odeurs, consistance des selles, comportement du chien sont des critères à communiquer au vétérinaire pour lui permettre d’élucider l’origine de ces diarrhées. Il est utile de mettre le chien à la diète 24h avec de l’eau claire (éviter la déshydratation).

 

- La température: contrairement à des idées reçues, la température et la sécheresse de la truffe ne sont pas fiables! La température rectale du chien est environ 38,5°C, au repos. Si elle est anormale, signalez la immédiatement à votre vétérinaire.

Publié dans Veterinaire: conseils, Veterinaire: pathologies | Pas de Commentaire »

Nos animaux, au quotidien

Posté par pharmaciedeclavieres le 25 janvier 2010

Jour après jour, au quotidien..

La détention d’un chien demande certaines vigilances, que l’on réside en ville ou à la campagne. Le propriétaire doit rester attentif face à son environnment.

En ville: d’un point de vue légale, le chien doit être tenu en laisse, et certaines races doivent être obligatoirement muselées.

A la campagne: les grandes balades sont bénéfiques et appréciées par votre chien. Elles lui permettront de faire de l’exercice, de se socialiser … Pensez à inspecter ses oreilles et coussinets.

Plantes toxiques: soyez vigilants, certaines peuvent présenter un danger (muguet, laurier rose … sans oublier les champignons!)

Piqûres, morsures: guêpes, tiques, crapauds, chenilles processionnaires … En cas de morsure par une vipère, lavez la plaie à l’eau et au savon, et en urgence chez le vétérinaire

source: http://jackrusselterrier.unblog.fr

Publié dans Veterinaire: conseils | Pas de Commentaire »

T a-t-il des risques à vivre avec des animaux de compagnie?

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 février 2009

Avec 8 millions de chiens et 8.5 millions de chats répartis sur 50% des foyers français, certaines règles d’hygiène s’imposent, notamment la lutte contre les zoonoses.

Les zoonoses.

Le terme de « zoonose » désigne les maladies des animaux transmissibles à l’homme. Parmi les plus connues, il fait citer la rage, la maladie des griffes du chat, la maladie de Lyme, les vers digestifs, la listériose, la brucellose, la maladie du charbon, …. Il peut d’agir de virus, de bactéries, de parasites ou de champignons.

Les modes de contamination sont multiples: contact direct, ingestion à partir du sol, absorption d’aliments souillés, cadre professionnel.

Griffures ou morsures: adopter les bons réflexes.

Les griffures et morsures, aussi minimes soient-elles, ne sont pas sans conséquence. La cavité buccale des animaux peut héberger des agents pathogènes qui se transmettent par la plaie. Le plus redoutable est le virus rabique. Il faut savoir que le chat est porteur asymptomatique d’une bactérie responsable chez l’enfant de la maladie dite des « griffes du chat » provoquant des ganglions et parfois de la fièvre.

Nos conseils.

- les premiers gestes en cas de morsure ou griffure:

  • nettoyer la plaie à l’eau et au savon de marseille, la rincer et appliquer un antiseptique
  • si la blessure est profonde, aller à l’hôpital
  • pratiquer un vaccin antirabique si l’animal n’est pas vacciné
  • s’il ne s’agit pas de son animal, s’enquérir immédiatement de l’identité du propriétaire

- consulter régulièrement le vétérinaire

- éviter la transmission de zoonoses:

  • ne pas caresser les animaux errants
  • respecter le calendrier des vermifugations
  • laver les mains de l’enfants après chaque passage au bac à sable, …
  • dépister les problèmes de peau comme la gale, teigne, ….
  • les animaux doivent être le moins souvent en contacte avec votre literie, vêtements, …
  • interdire l’accès des animaux au potager
  • laver rigoureusement vos salades sauvages (pissenlit, …)
  • ne pas consommer de viande crue
  • bien cuire le foie de veau ou d’agneau
  • sa laver les mains après avoir manipuler les gamelles des animaux.

 

 

Publié dans Veterinaire: conseils | Pas de Commentaire »

La phytothérapie: pour nos animaux aussi

Posté par pharmaciedeclavieres le 10 février 2009

Les vétérinaires sont de plus en plus nombreux à proposer des traiteemnts à base de plantes pour soigner les chevaux, les animaux de rente et aussi les animaux de compagnie. Selon un sondage effectué auprès de vétérinaires suisses allemands, autrichiens et allemands, 3/4 d’entre eux reconnaissent utiliser régulièrement des produits phytothérapeutiques chez les chiens et chats.

Les principales indications sont les affections du foie, des articulations, des reins, les troubles cutanés et cardiaques. Le plus souvent il s’agit de traiter les maladies chroniques et la phytothérapie complète le traitement allopathique classique.

En revanche, les praticiens interrogés font rarement appel aux plantes en ophtamologie, pour soigner les otites ou pour lutter contre les parasites externes.

Ils insistent sur les faibles effets secondaires de produits à base de plantes et reconnaissent que les propriétaires font de plus en plus confiance aux médecines naturelles pour eux comme pour leurs animaux.

Publié dans Phytotherapie, Veterinaire: conseils | 1 Commentaire »

 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur