Passage à l’âge adulte: une évolution alimentaire !!

Posté par pharmaciedeclavieres le 8 mars 2010

 

Il est primordial que vous respectiez une période de transition alimentaire: le passage de l’aliment croissance à l’aliment adulte doit se faire progressivement sur une dizaine de jour, afin de permettre à la microflore intestinale de votre chien de s’y adapter.

L’alimentation doit veiller a maintenir le poids de forme de votre chien tout en lui apportant l’ensemble des éléments indispensables pour lui permettre d’avancer en âge en pleine santé.

 

Du fait de leur capacité digestive, les chiens Maxi sont très sensibles à leur alimentation. Les repas volumineux et les aliments peu digestibles peuvent entraîner des diarrhées, balleonnements et autres perturbations digestives.

 

Au cours de leur vie, certains chiens Maxi peuvent aussi rencontrer des sensibilités articulaires, souvent dues à leur poids tout comme le mode de vie sédentaire. Dans tous les cas, une alimentation allégée s’impose pour maintenir leur poids de forme.

Publié dans Veterinaire: chiens et chats | Pas de Commentaire »

Pourquoi préfèrent-ils un aliment à un autre?

Posté par pharmaciedeclavieres le 24 février 2010

- Les arômes.

Devant sa gamelle, l’animal commence par l’étape de sélection qui consiste à sentir son aliment. S’il trouve l’odeur attractive, le chien ou le chat accepte de manger. Dans le cas contraire, il refuse sa nourriture. Animaux carnivores, chiens et chats apprécient les arômes de viande qui les attirent particulièrement. Leurs préférences vont donc vers des aliments formulés à partir d’excellentes matières premières et d’arômes naturels exclusifs.

Des formes et des tailles de croquettes adaptées: tous les chiens et chats ne se ressemblent pas: museau plat ou allongé, mâchoires larges ou étroites, …. En effet, la morphologie de la face, la structure de la mâchoire ou de la dentition influent directement sur la préhension de la croquette et sur la façon de la manger. Ainsi la forme comme la taille des croquettes ont une influence sur le plaisir de l’animal durant son repas.

- Texture, élasticité, croquant.

La texture des aliments est un critère essentiel, elle intervient en 2 phases:

  • La première est celle de l’adhérence réalisée par la salive qui humecte la langue et les babines: plus la texture est fine, plus la croquette sera facile à manger
  • La seconde est le broyage: la densité de la croquette est étudiée pour répondre à la force des mâchoires de l’animal.

- Intérêts des croquettes.

L’hygiène bucco-dentaire: grâce à leur texture plus dure, les croquettes produisent un effet de brossage sur les dents, réduisant la formation de la plaque dentaire. Par ailleurs, il existe des croquettes à objectif bucco-dentaire, qui incluent des capteurs fixant le calcium présent dans la salive et ralentissant le développement du tartre.

Ralentir le temps d’ingestion: certains chiens ont un tempérament glouton les incitant à avaler une ration importante d’aliments en un temps record. Il est primordial de leur offrir des croquettes de taille et forme adaptées qui facilitent la préhension et encouragent le broyage.

Publié dans Veterinaire: nutrition | 2 Commentaires »

Les chats ne sont pas des « petits chiens »

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 février 2010

- Le chat, contrairement au chien, est un « carnivore strict ».

Son alimentation doit obligatoirement comporter des ingrédients d’origine animale.  La viande et les matières grasses animales contiennent des éléments essentiels que l’organisme du chat est incapable de synthétiser mais dont il a aboslument besoin. Une carence en éléments essentiels (taurine, vitamine A …) peut entraîner de graves dysfonctionnements de son métabolisme.

- Le chat est naturellement un grignoteur.

Il fait entre 10 et 16 petits repas par jour. Il est important que la quantité d’aliment pour 24 heures soit laissé en permanence à sa disposition. En outre, le chat s’abreuve au moins 10 fois par jour. Il est essentiel qu’il ait toujours à sa disposition de l’eau propre et fraîche.

- Le système digestif du chat est différent de celui du chien.

Son intestin est réduit et son transit digestif est rapide, ce qui nécessite une alimentation particulièrement digeste et fractionnée. La taille réduite du gros intestin augmente les risques de diarrhées: il faut éviter les glucides fermentescibles et les protéines de mauvaise qualité. Les protéines occupent dans la ration une part deux fois plus importante que chez le chien. A l’inverse, le chat digère encore moins bien les glucides que le chien.

Publié dans Veterinaire: chiens et chats | Pas de Commentaire »

Chiens et chats, des spécificités qui font la différence !

Posté par pharmaciedeclavieres le 15 février 2010

- L’odorat: c’est le sens le plus sollicité chez l’animal

Pour les chiens et chats, les odeurs sont de véritables repères. Leur odorat, respectivement 100 et 60 fois plus développé que celui de l’homme, fait partie des sens qu’ils sollicitent le plus. Ce sont donc des arômes spécifiques qui seront déterminants dans leur choix alimentaire/

- Le goût: beaucoup moins développé que celui de l’homme

En revanche, avec seulement 500 bourgeons gustatifs pour le chat et 1700 pour le chien, contre 9000 pour l’homme, leur goût est nettement moins affiné. Nos compagnons distinguent notamment très peu le goût sucré.

- L’ensemble de leur système digestif est différent:

L’estomac a un poids bien plus important pour le chien et le chat. Chez eux, il représente plus de 60% du poids de l’ensemble des organes digestifs, contre 10% seulement chez l’homme.

L’intestin des chiens et des chats est très court avec une capacité plus réduite que celle de l’homme. Par conséquent, le temps de transit, et donc de digestion, est beaucoup plus rapide chez eux. Une spécificité qui nécessite une alimentation hautement digestible, permettant d’assimiler rapidement un maximum de nutriments essentiels.

L’intestin grêle des carnivores ne permtet pas de digérer les glucides comme celui d’un omnivore. Leur alimentation doit contenir un dosage précis de glucides de haute digetibilité.

Publié dans Veterinaire: chiens et chats | Pas de Commentaire »

Idées reçues n°4

Posté par pharmaciedeclavieres le 8 février 2010

- « L’obésité est moins dangereuse chez le chat que chez le chien »

FAUX

Chat ou chien, un animal en surpoids présente plus de pathologies que les autres. Le surpoids entraîne notamment une pression sur les articulations provoquant des douleurs, il peut favoriser un diabète avec tous les risques que cela comporte. Pour leur faire retrouver leur poids de forme, optez pour un aliment allégé.

  • Pour le chien bannissez l’alimentation en libre service et faites lui faire de l’exercice régulièrement.
  • Pour le chat, un aliment en libre service est conseillé en respectant les quantités journalières recommandées.

- “Un chien n’a pas de problème de dent”

FAUX

Les chiens n’ont généralement pas de caries mais sont fortement sujets aux sensibilités bucco-dentaires liées à la formation de tartre. Le chien a une salive beaucoup moins acide que celle de l’homme. Au fil des repas, l’accumulation de débris alimentaires entraîne u dépôt bactérien à la surface des dents.

Les conséquences du dépôt de tartre peuvent être multiples: mauvaise haleine, inflammation de la gencive provoquant des douleurs pouvant décourager le chien de manger et à plus long terme l’atteinte des organes vitaux suite au passage de nombreuses bactéries dans le sang.

Comment prévenir la formation de tartre?

source: http://jackrusselterrier.unblog.fr

Publié dans Veterinaire: nutrition | Pas de Commentaire »

Idées reçues n°3

Posté par pharmaciedeclavieres le 8 février 2010

- “Les chiens de petites races n’ont pas besoin de plus d’énergie que les grandes races”

FAUX

Le chien adulte a besoin d’une certaine quantité d’énergie pour maintenir son poids de forme. Le besoin énergétique d’un chien adulte a activité “normale” sera inférieur au besoin énergétique d’un chien ayant des dépenses physiques importantes, ou à celui d’un chiot en croissance ou d’une chienne en gestation / lactation.

Il varie également en fonction du poids du chien à l’âge adulte. Propotionnellement, un petit chien a des besoins énergétiques 2 fois supérieurs à ceux d’un grand chien.

Principalement à cause du degré d’activité. Les petits chiens sont en général beaucoup plus actifs et dorment moins que les grands chiens. Le besoin énergétique peut varier considérablement en fonction de l’activité et de l’état physique.- “Le chocolat est bon pour le chien”

FAUX

Attention, cet aliment contient de la théobromine qui, a forte dose, peut déclencher de graves troubles cardiaques, respiratoires et nerveux.

A titre indicatif, l’ingestion de 200 grammes de chocolat noir peut entraîner la mort d’un chien de taille moyenne. Il faut donc se montrer très vigilant et ne pas hésiter à rappeler aux enfants comme aux invités de ne pas lui donner du chocolat.

- “Le calcium fait redresser les oreilles du chiot”

FAUX

Les propriétaires de chiens à oreilles droites pensent souvent faire dresser plus vites les oreilles de leur chiot en rajoutant des compléments nutritionnels riches en calcium et en vitamines dans l’alimentation. En réalité, ce calcium et ces vitamines ne servent à rien: les oreilles ne sont en effet composées que de cartilages, qui ne fixent pas le calcium, a la différence des os.

Attention, un excès de calcium peut compromettre le bon déroulement de sa croissance.

Publié dans Veterinaire: nutrition | Pas de Commentaire »

123
 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur