Traitements naturels pour votre animal

Posté par pharmaciedeclavieres le 26 avril 2011

Hormis les cas où des traitements un peu lourds sont indispensables, les maladies du chat et du chien peuvent répondre à une médecine plus naturelle.

Respecter l’animal.

Les médecines non conventionnelles ou alternatives sont moins traumatisantes et plus faciles à administrer. Ces médecines respectent l’organisme de l’animal, n’entraînent pas d’incidents secondaires ou de troubles iatrogènes.

Fidèle homéopathie.

Appréciée des français, cette médecine l’est aussi pour leur animal. C’est une médecine à part entière, capable d’obtenir des guérisons, mais elle peut aussi, dans les cas très graves nécessitant un traitement lourd, aider l’animal à mieux le supporter et augmenter son confort de vie. Les plantes peuvent aussi être utiles.

L’acupuncture, ça marche.

Cette médecine millénaire donne de très bons résultats sur vos compagnons. Elle doit être pratiquée par des thérapeutes compétents, soit avec les traditionnelles aiguilles, soit par pression des doigts sur les méridiens, pour soulager la douleur ou traiter le problème digestif, urinaire, dermatologique ou moteur.

Publié dans Veterinaire: conseils, Veterinaire: pathologies | Pas de Commentaire »

« Féline »

Posté par pharmaciedeclavieres le 9 mars 2011

 FELINE

Femelle Jack Russel Terrier

  • Non LOF
  • Naissance: le 26/09/2010 (30)
  • Poil long, Tri-colore

1003934.jpg

Publié dans Veterinaire: vos photos | Pas de Commentaire »

« Jessie »

Posté par pharmaciedeclavieres le 25 janvier 2011

Voici Jessie, très beau Caniche de 16 ans !!! de Mr Bernard D., du Gard

merci pour votre participation

 jessie09032010.jpg

Publié dans Veterinaire: vos photos | Pas de Commentaire »

Allergie au venin

Posté par pharmaciedeclavieres le 13 juillet 2010

L’allergie au venin d’hyménoptères (abeille, guêpe, frelon) touche 1 à 5% de la population.

Elle peut se traduire par une réaction locale mais aussi généralisée, allant de l’urticaire à la perte de connaissance en passant par des épisodes de nausée, vertiges, vomissement, difficultés respiratoires, hypotension ….

En l’absence de traitement, et dans les cas les plus graves, l’évolution vers le choc anaphylactique peut entraîner la mort. L’allergie est de type anaphylactique et se manifeste généralement moins d’une heure après la piqûre.

La désensibilisation est possible et très efficace.

Publié dans Veterinaire: insectes et betes de l'ete | Pas de Commentaire »

Vipère ou Couleuvre?

Posté par pharmaciedeclavieres le 13 juillet 2010

Un moyen infaillible pour différencier ces deux reptiles consiste à observer leur tête et la forme des écailles qui la recouvrent.

- Les couleuvres portent 2 grandes écailles au-dessus des yeux, séparées par une seule écaille centrale, et 2 autres grandes écailles légèrement en arrière tandis que les vipères n’ont que 2 grandes écailles au-dessus des yeux, le reste de la tête étant recouvert par de petites écailles.

- Une autre différence majeure qiège au niveau des yeux: la pupille des vipères est verticale (« yeux de chat ») tandis que les couleuvres ont une pupille ronde.

- Moins facile à vérifier, bien sûr, la dentition des 2 espèces est différente. Les vipères ont deux crochets repliables vers l’arrière alors que les couleuvres n’en ont pas.

Dans le doute, il est préférable de toujours éviter d’aller au contact des serpents, d’autant que les couleuvres comme les vipères sont des espèces protégées en France. Leur destruction, capture ou manipulation sont donc interdites. Les serpents n’attaquent pas l’homme et, en cas de rencontre, cherchent toujours à prendre la fuite.

Publié dans Veterinaire: insectes et betes de l'ete | Pas de Commentaire »

Les insectes aquatiques

Posté par pharmaciedeclavieres le 13 juillet 2010

Méduse:

Mode d’action: la toxine contenue dans les mini-ventouses recouvrant les tentacules est très irritante et provoque rougeur et brûlure.

Traiter: rester à l’ombre et ne pas frotter la surface lésée, rincer abondamment à l’eau de mer et désinfecter.

Oursin:

Mode d’action: les piquants pénétrant dans la peau, ils peuvent se casser et rester dans la plaie, ce qui est responsable de vives douleurs et peut provoquer des infections.

Traiter: veiller à retirer tous les piquants, si nécessaire à la pince à épiler et après avoir ramoli la peau avec de la vaseline. Bien désinfecter.

Prévenir: porter des sandales en plastiques sur les rochers.

Physalie:

Mode d’action: ses filaments sont venimeux. En cas de contact, la sensation de brûlure intense est suivie de l’apparition d’une éruption cutanée et d’une douleur forte.

Traiter: retirer les filaments et rincer à l’eau de mer. Bien désinfecter et appliquer une pommade antihistaminique. Lutter contre la douleur avec un antalgique.

Sangsue:

S’en débarrasser: placer un ongle sur la peau, à côté de sa ventouse buccale et décoller la ventouse avec l’ongle avant de détacher la partie large de la sangsue.

Traiter: un abondant saignement est possible en raison de substances anticoagulantes injectées. Ne pas gratter. Désinfecter et consulter.

Scorpion d’eau:

Mode d’action: cette punaise d’eau ne pique que pour se défendre. Apparition de petits boutons rouges.

Traiter: bien désinfecter la piqûre

Vive:

Mode d’action: ce poisson pique avec son aiguillon venimeux si on lui marche dessus. Très douloureux et peut provoquer un malaise. Possibilité de nécrose locale.

Traiter: laver la blessure à l’eau très chaude, désinfecter et traiter la douleur, consulter en cas de nécrose.

Publié dans Veterinaire: insectes et betes de l'ete | Pas de Commentaire »

12345...13
 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur