Les oméga 3, essentiels pour moi?

Posté par pharmaciedeclavieres le 1 septembre 2008

Toutes les cellules de notre corps contiennent et ont besoin d’oméga 3. Ils jouent un rôlr majeur dans la communication des cellules entre elles. Ainsi ils contribuent au bon fonctionnement du coeur et des artères en favorisant la souplesse des vaisseaux sanguins et la fluidité du sang.

Ils sont aussi essentiels à notre cerveau car c’est un des organes qui en contient le plus.

Tout le monde a besoin d’oméga 3 mais la future maman encore plus.

Ils contribuent au développement du cerveau et du système nerveux du foetus et du nourrisson. Les mamans ont donc des besoins plus élevés à cette période de la vie. Elles doivent enrichir leur alimentation en oméga 3 durant la grossesse et l’allaitement. Et ce d’autant plus que les oméga 3 seraient également bénéfiques à la future maman pour le bon maintien de son moral.

En manger plus, c’est simple.

Poour que vous profitiez naturellement de tous les bienfaits des oméga 3, nous vous suggérons de consommer:

  • 2 tartines de St-Hubert oméga 3 tous les matins
  • de l’huile de colza et de l’huile de noix dans les vinaigrettes
  • du poisson gras (sardines, saumon, thon) 1 fois par semaine
  • des végétaux verts à feuilles (mâche, épinards, chou)

Publié dans Pharmacie au naturel: omega 3 | Pas de Commentaire »

Les oméga 3, généralités

Posté par pharmaciedeclavieres le 3 juillet 2008

Le groupe d’acides gras oméga-3, notés également ω3 sont des acides gras polyinsaturés que l’on trouve en grandes quantités dans certains poissons gras, dans le lin, la noix, la cameline et le colza.

Les oméga-3 et les oméga-6 sont classés acides gras essentiels, car l’organisme humain en a absolument besoin. Ils sont également indispensables car le corps humain ne peut les produire. On commença à les étudier dès les années 1970, époque où ils étaient appelés provisoirement « vitamine F ». Les oméga 3 et 6 sont les composants de base des thromboxanes (A2 et A3). Il apparaît cependant que les oméga 6 forment les TXA2 qui sont fortement thrombogènes, alors que les TXA3 sont moins fortement thrombogènes et sont synthétisés à partir d’oméga 3. C’est pourquoi les oméga 3 pourraient être plus bénéfiques pour la santé.

Il faut veiller à équilibrer l’apport en oméga-3 avec l’apport en oméga-6 (1 oméga-3 pour 5 oméga-6)

Les études prouvant le bénéfice d’une supplémentation en oméga-3 sont rares : la plupart étudient l’influence d’une alimentation riche en ces acides gras polyinsaturés essentiels, mais d’autres facteurs peuvent influencer les résultats (richesse en fibres, en vitamines…). L’étude GISSI IV, publiée en 1999, montre qu’une supplémentation artificielle en Oméga-3 (sous forme de gélules) chez des patients ayant fait récemment un infarctus du myocarde diminue sensiblement leur mortalité.

Une étude publiée début 2006 dans le British Medical Journal stipule pourtant que, après étude des données relatives à 48 essais répartis au hasard et contrôlés et à 41 études de cohortes, « les oméga-3 n’ont pas d’effet tranché sur la mortalité totale, les événements cardiovasculaire ou le cancer ». L’étude souligne également que les effets positifs de ces acides gras ne peuvent cependant être totalement exclus

Publié dans Pharmacie au naturel: omega 3 | 2 Commentaires »

Besoins en oméga 3

Posté par pharmaciedeclavieres le 3 juillet 2008

Selon les études SUVIMAX et INCA, les Français manquent d’oméga 3 ! Voici quelques conseils pour mettre ces acides gras au menu.

Respecter les besoins

Les oméga 3 sont des acides gras dits « essentiels » : notre corps est incapable de les fabriquer. C’est pourquoi il faut absolument qu’ils soient apportés par l’alimentation. Tout du moins, il faut consommer le principal d’entre eux, l’acide alpha-linolénique (ALA). Grâce à différentes enzymes de notre organisme, l’acide éicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA), peuvent éventuellement être fabriqués à partir de l’ALA mais en petites quantités.

C’est pourquoi les apports recommandés en EPA et DHA sont moins élevés qu’en ALA :

Mais attention : d’autres acides gras ont aussi un rôle important et notamment les oméga 6 (acide linoléique) que l’on trouve dans l’huile de tournesol. Il ne doit pas y avoir de déséquilibre entre les oméga 6 et les oméga 3. Le rapport idéal entre oméga 6 et oméga 3 est de 5. Nous devons donc consommer environ 10 g par jour d’oméga 6 (AL) et 2 g par jour d’oméga 3 (ALA).

Où se cachent-ils ?

Il existe des oméga 3 d’origine végétale, d’autres, d’origine marine. Les premiers sont présents dans les huiles de colza, de noix, de soja ou bien entendu dans les margarines qui contiennent ces huiles végétales. Les oméga 3 d’origine marine sont présents dans le poisson, en particulier dans les poissons gras tels que le maquereau, le hareng, le saumon. Pour profiter pleinement de ces sources d’oméga 3, deux solutions :

  • Privilégier les matières grasses d’origine végétale en tartines ou dans la préparation de vos plats (cuisson, assaisonnement, patisserie…). Certaines margarines proposent même une double source d’oméga 3 ;

  • Penser poisson ! Grillé, à la plancha, en papillote… Il existe de très nombreuses façons de le cuisiner. Prenez de bonnes habitudes en instituant au moins deux fois par semaine des repas à base de produits marins.

Publié dans Pharmacie au naturel: omega 3 | Pas de Commentaire »

 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur