Les randonnées

Posté par pharmaciedeclavieres le 1 juillet 2008

Prenez votre pied en main

- Avant de partir, « sachez chausser ». Selon le terrain, portez des chaussures à la fois légères, épaisses, montantes et aérées en montagne ou sous la pluie pour éviter des dérapages incontrôlés. Elles repousseront crampes et ampoules.

Contre les échauffements, oubliez les chaussettes en matière synthétique, rien ne vaut le coton.

Emportez avec vous votre trousse de secours si la randonnée est longue.

- En route, évitez les bobos. Ne démarrez pas trop vite, adoptez un rythme de marche progressif et buvez régulièrement. En dehors des entorses, le premier ennemi du marcheur est la cloque. N’hésitez pas à porter 2 paires de chaussettes.

En cas de claquage musculaire, arrêtez tout et appliquez de la glace.

- Après l’effort, utiliser une crème réparatrice hydratante.

Publié dans Pathologies saisonniere: ete | Pas de Commentaire »

Piqûres à la mer

Posté par pharmaciedeclavieres le 1 juillet 2008

Enfouis dans le sable, accrochés aux rochers, nageant à la surface de l’eau ou immobiles sur les plages, 4 catégories d’animaux marins sont potentiellement à risques:

- les poissons venimeux (vives et racasses)

- les cnidaires: anémones de mer, méduses

- les mollusques: 2 espèces de pieuvres

- les échinodermes: oursins

ils piquent ou brûlent si ils se sentent menacés.

Quelques mesures sont à suivre: porter des sandales, se munir de gants si on désire ramasser des coquillages, revêtir une combinaison pour la plongée, ne pas se baigner ou jouer dans les zones à risques.

- Dans le cas d’une piqûre par aiguille, plongez le membre dans l’eau chaude plusieurs minutes, si on peut utiliser aspivenin, nettoyer la plaie avec un antiseptique.

- Dans le cas des méduses, les plaies seront nettoyées sans frotter au sérum physiologique ou eau de mer. appliquer de la mousse a raser sur la zone blessée et enlever la ainsi que les cellules piégées avec une carte rigide. Appliquer alors un antiseptique.

Ensuite, dans tous les cas appliquer une pommade antihistaminique et dermocorticoïde 3 à 4 fois par jour.

Antihistaminique par voie orale en plus si œdème et prurit.

Publié dans Pathologies saisonniere: ete | Pas de Commentaire »

Les piqûres de l’été

Posté par pharmaciedeclavieres le 1 juillet 2008

Abeille, bourdon, guêpe, frelon, taon, moustique, aoûtat, tiques, araignées, …

Le plus souvent une piqûre entraine une sensation de douleur immédiate, puis une lésion rouge, gonflée, chaude, associée à un prurit.

Pendant quelques heures la réaction s’amplifie puis se stabilise et enfin une résolution du tissu lésé se produit.

Pour les personnes allergiques à certaines piqûres, un œdème de plus de 10cm, des troubles digestifs, un choc,…. peuvent s’observer.

Les premiers secours:

Le premier geste consiste à essayer d’identifier le responsable. Cela permet d’orienter les secours si la victime est allergique.

Se laver les mains, utiliser une pompe à venin, appliquer un antiseptique, et vérifier la vaccination antitétanique.

Les mauvais gestes:

Couramment effectués, ils sont inefficaces voir même dangereux: appliquer du vinaigre ou du concombre, approcher une flamme, poser un garrot, succion buccale, …

Les traitements médicamenteux:

Le choix s’effectue selon l’âge du patient, le degré d’inflammation, l’intensité de la douleur.

Face à un œdème et prurit intense, prendre une pommade à l’hydrocortisone et l’associer à un antiallergique par voie orale.

Prendre un antalgique si la douleur est forte.

Pensez aussi à vous protéger:

diverses formes de répulsifs sont à votre disposition: sprays, crèmes, gels, lotions, laits, sticks, bracelets, …

Publié dans Pathologies saisonniere: ete | Pas de Commentaire »

Les jambes lourdes

Posté par pharmaciedeclavieres le 1 juillet 2008

Pour plus d’une femme sur trois, le retour de l’été est aussi synonyme de jambes lourdes et de gonflements. Avec la chaleur, les valvules veineuses se font plus paresseuses et la circulation du sang moins fluide.

Les cures dédiées sont légion avec une action antalgique favorisant le dynamisme veineux et le drainage des toxines.

Parmi les soins phares: les douches d’eau de mer propulsé à 5 mètres de distance stimulant en profondeur les tissus et le retour veineux.

En présence de varices, on a recourt aux douches circulatoires en position allongée.

La gym aquatique est une source de multiples bienfaits. Une bonne contention repose sur des jambes musclées. En apesanteur, la gym sous l’eau tonifie les muscles et raffermit les tissus.

L’univers de l’aromathérapie:

faire la préparation suivante:

  • Huile Essentielle de cyprès 40gtt
  • HE romarin cinéole 20gtt
  • HE menthe poivrée 20gtt
  • Huile Végétale calophylle 10ml
  • HV noyau d’abricot 15ml

Appliquer une à deux fois par jour derrière le mollet en massant de bas en haut et à la base du pied sur une durée de 3 à 4 semaines.

Prendre des gélules d’extrait sec de vigne rouge 2 à 3 gélules le soir au coucher avec un verre d’eau.

Publié dans Aromathérapie: la solution a tous les maux, Pathologies saisonniere: ete | Pas de Commentaire »

1...678910
 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur