Bébé non secoué

Posté par pharmaciedeclavieres le 25 janvier 2012

Chaque année, environ 200 enfants seraient victimes du syndrome du bébé secoué, un traumatisme crânien provoquant des lésions du sysstème nerveux central graves et parfois fatales.

La Haute autorité de santé (HAS) publie des recommandations de prévention et de dépistage de cette maltraitance à l’attention des professionnels de santé. Elle souhaite aussi informer le public sur ce traumatisme qui touche le plus souvent le nourrisson de moins de 1an.

« Un adulte, exaspéré par les pleurs d’un bébé, peut passer à l’acte et le secourer pour le faire taire. Cela peut le tuer – le taux de mortalité est de 11 à 40% – ou laisser des séquelles. Secouer un bébé est bien plus grave que de le laisser tomber de la table à langer ou une fessée. Si vous êtes exaspéré par les pleurs, couchez le sur le dos et quittez la pièce !! »

Publié dans Nos conseils: bebes et enfants | Pas de Commentaire »

Echange de lait maternel

Posté par pharmaciedeclavieres le 24 janvier 2012

L’échange de lait maternel via Internet est dangereux !!

Ces échanges sont des bombes infectieuses à retardement. L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) met en garde contre The Human Milk for Human Babies globl network, le réseau mondial de partage de lait maternel entre les mères donneuses de lait et celles qui n’arrivent pas à allaiter suffisamment leur enfant.

La qualité et l’innocuité des laits échangés ne peuvent être garanties puisque auncun contrôle n’est exercé. Des bactéries pourvoyeuses de méningites ou de septicémies, des virus comme ceux des hépatites B et C et le VIH sont transmissibles par le lait. Pour rappel, seuls les lactariums agréés peuvent collecter et distribuer en France le lait maternel humain contrôlé par l’Afssaps.

La liste des lactariums est disponible sur www.lactarium-marmande.fr

Publié dans Nos conseils: bebes et enfants, Nos conseils: grossesse et allaitement | Pas de Commentaire »

Allaitement ou biberon?

Posté par pharmaciedeclavieres le 11 décembre 2010

Pour bébé, le lait idéal est celui de sa mère, mais en cas d’impossibilité, ne culpabilisez pas, le biberon a aussi des avantages.

Malgré les progrès des laits artificiels, le lait maternel reste celui qui est le plus adapté aux besoins du nouveau-né. Il contient certains ingrédients qui n’existent pas dans le lait de vache et que les fabricants n’arrivent pas à synthétiser. Sa composition varie tout le temps pour s’adapter aux besoins changeants de bébé.

Un lait Parfait.

Les avantages du lait maternel sont très nombreux

  • Il est naturellement sain.
  • Il se digère mieux car conçu pour le système digestif sensible et en contant développement de bébé.
  • Il irrite moins les fesses
  • Il protège des allergies: les bébés nourris au sein ne sont presque jamais allergiques au lait maternel. I diminue aussi le risque d’asthme et d’eczéma plus tard.
  • Il limite les infections: les bébés absorbent des anticorps maternels qui renforcent leur immunité.
  • Il régule le poids: la teneur en calories de ce lait est plus riche en fin de tétée qu’au début pour que l’enfant se sente rassasié.
  • Il est bon pour la bouche et les dents: la tétine la plus ergonomique ne peut pas procurer au bébé la même stimulation des mâchoires, des gencives, des dents, du palais et de la langue que le mamelon. Les enfants nourris au sein ont moins de caries.

Que des avantages.

L’allaitement a aussi des avantages pour les parents. C’est pratique parce que le lait est disponible à toute heure du jour et de la nuit, aseptique et à température constante. Pas de boîtes à acheter ni à transporter, de biberons  à nettoyer et à remplir, de poudres à diluer et à réchauffer.

On le sait moins, mais nourrir au sein aide aussi l’utérus à se rétracter pour retrouver sa taille d’avant la grossesse, le corps à perdre plus rapidement les kilos pris (en brûlant environ 500 calories supplémentaires par jour) et diminue aussi le risque de cancers du sein, de l’utérus et des ovaires.

Quand allaiter est impossible.

Toutes les femmes ne peuvent pas allaiter, notamment pour cause de maladie grave, d’infection sérieuse, de maigreur extrême ou de prise régulière de médicaments passant dans le lait et potentiellement dangereux pour l’enfant. Bien entendu, l’usage de drogues ou d’alcool est une contre indication.

Certaines femmes décident de ne pas allaiter, parfois pour des raisons professionnelles, mais le plus souvent pour de mauvaises raisons. Beaucoup croient encore que l’allaitement abîme la poitrine. En fait, c’est la grossesse elle-même qui modifie la forme ou la taille des seins, car la poitrine se prépare à la lactation.

D’autres femmes s’arrêtent pour cause de crevasses ou de douleurs aux mamelons ou aux seins. En France, les femmes allaitent finalement assez peu ou bien s’arrêtent rapidement, souvent avant la reprise du travail.

Lait maternisé.

Nourrir au biberon a aussi des avantages. Les parents ne sont pas « enchaînés » jour et nuit à leur bébé.

  • La mère peut commencer à faire un régime pour perdre ses kilos en excès 6 semaines après l’accouchement.
  • Elle peut aussi manger et boire ce qu’elle veut.
  • Le père peut donner le biberon et ainsi se sentir plus concerné.
  • Le bébé est rassasié plus longtemps et vous savez exactement ce qu’il a bu.

Aujourd’hui, les laits industriels se rapprochent de plus en plus du lait maternel et sont très règlementés. Préférez cependant ceux qui sont vendus en pharmacie et suivez bien les conseils du médecin et de votre pharmacien.

Publié dans Nos conseils: bebes et enfants, Nos conseils: grossesse et allaitement, Nutrition: alimentation du nourrisson | Pas de Commentaire »

Grossesse et diabète gestationnel: quelle attitude adopter?

Posté par pharmaciedeclavieres le 8 novembre 2010

Le diabète gestationnel apparaît pendant la grossesse et révèle une faiblesse de la production d’insuline de votre pancréas. Il nécesite une autosurveillance et une prise en charge médicale sérieuse pour vous et votre enfant.

Comment savoir?

En effectuant un dépistage dès le premier trimestre si vous êtes une femme à risque ou entre la 24° et la 28° semaine dans le cas contraire. Si le test est positif, il faudra vous faire suivre de très près par un spécialiste. Comme 98% des jeunes mamans dans votre cas, vous ne serez plus diabétique après l’accouchement mais vous risquez de développer un diabète de type 2 plus tard. Ne relachez pas votre surveillance.

Quelles mesures prendre?

Plus de 6% des femmes développent un diabète gestationnel, chiffre qui augmente à cause de l’âge plus tardif des grossesses et les mauvaises habitudes alimentaires. Pour maintenir votre glycémie à un niveau normal, il faut équilibrer votre alimentation en fonction de vos résultats glycémiques et pratiquer une activité physique douce et régulière. Il vous faudra peut-être avoir recours à des injections d’insuline.

Que risque votre bébé?

Rien, si votre diabète est pris en charge à temps. A part, peut-être, une prise de poids du bébé entraînant une césarienne. Le nouveau-né peut présenter des hypoglycémies à la naissance mais le retour à la normale se fait en quelques jours. Tout peut être prévenu par une normalisation de la glycémie après le diagnostic.

Publié dans La surveillance glycemique, le diabète, Nos conseils: bebes et enfants, Nos conseils: grossesse et allaitement | Pas de Commentaire »

Troubles de la vision: les dépister à tout âge

Posté par pharmaciedeclavieres le 8 novembre 2010

Les troubles de la vision peuvent affecter tout le monde et à tout âge.

Chez l’enfant, un contrôle est important avant 6 ans car, audelà, les insuffisances d’aptitudes visuelles deviennent difficilement réversibles. Ensuite, l’oeil peut perdre sa capacité à voir de loin (myopie) ou de près (hypermétropie). Une courbure anormale de la cornée peut entrainer une distorsion des images (astigmatisme).

Et après 45 ans, la presbytie s’installe souvzent, du fait d’une perte des capacités d’accomodation, altérant surtout la vision de près. D’autres troubles affectent aussi la vision: cataracte, glaucome, dégénérescence maculaire liée à l’âge …

La liste est longue, mais les progrès sont majeurs. Outre le confort et la qualité des verres correcteurs et des lentilles de contact, les traitements chirurgicaux (laser, implants, greffe de cornée) ou médicaux ont gagné en efficacité. Toujours à condition d’intervenir tôt. D’où l’importance d’un suivi ophtalmologique régulier.

Publié dans Nos conseils: bebes et enfants | Pas de Commentaire »

Irritations Vulvaires de la petite fille

Posté par pharmaciedeclavieres le 27 juillet 2010

Premier problème gynécologique avant la puberté.

A l’âge où tout se construit, l’intimité féminine est une zone à haute sensibilité. Du fait de son immaturité, et parce qu’elle est fine et fragile, la muqueuse vulvaire de la fillette est plus sensible aux irritations. Les grandes lèvres sont moins couvrantes et la flore protectrice immature. L’apprentissage en matière d’hygiène et la proximité de l’anus augmentent le risque de développement des microbes de la région vulvaire pouvant générer des irritations.

Conseils pour leur toilette intime.

Il est important d’apprendre aux petites filles les bons gestes de la toilette intime afin d’éviter les irritations:

  • prendre une douche plutôt qu’un bain
  • utiliser un gel lavant parfaitement adapté à l’hygiène intime de la fillette, comme Hydralin Apaisa Enfant
  • se rincer délicatement avec un faible jet d’eau
  • s’essuyer sans frotter, en tamponnant délicatement avec sa serviette personnelle.

 

Publié dans Nos conseils: bebes et enfants, Nos conseils: hygiene et sexualite | Pas de Commentaire »

1234
 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur