Flore vaginale: prévention d’abord!

Posté par pharmaciedeclavieres le 18 février 2012

Rares sont les femmes n’ayant jamais connu les désagréments d’une infection de leur zone intime. En effet, les affections gynécologiques sont très courantes et leur fréquence augmente progressivement avec l’âge.

Il suffit parfois d’un simple déséquilibre de la flore vulvo-vaginale pour entraîner la survenue de certains troubles ou infections gynécologiques. Ces derniers provoquent des démangeaisons, des irritations, des brûlures, des pertes, … Ces désagréments sont importants pour les femmes qui les subissent et qui s’en plaignent à juste titre.

Les Causes.

Les causes peuvent être liées à:

  • des facteurs mécaniques tels que les rapports sexuels fréquents, le changement de partenaire, l’utilisation de spermicides, le diaphragme …
  • des facteurs de risques iatrogènes tels que la prise d’antibiotiques, d’antiviraux, d’antifongiques …
  • une hygiène intime inadaptée: par exemple les douches vaginales.
  • mais aussi l’utilisation de tampons périodiques ainsi qu’une altération de l’état général: diabète, état d’immunodéficience …

Les conséquences.

Le déséquilibre des défenses naturelles vulvo-vaginales peut-entraîner la survenue de mycoses , vaginoses, cystites ou toutes autres infections gynécologiques, et ainsi provoquer des désagréments dont se plaignent les patientes, car ces symptômes sont fort désagréables.

Pour celles qui veulent se soigner efficacement, il esst difficile de trouver un produit vraiment adapté et complet. On vous conseille de privilégier surtout ceux qui apaisent rapidement les symptômes et agissent sur la cause tout en restaurant la flore vulvo-vaginale, avec un effet protecteur de l’écosystème cutané qui aide à renforcer les défenses naturelles.

Publié dans Nos conseils: hygiene et sexualite | 2 Commentaires »

Bébé non secoué

Posté par pharmaciedeclavieres le 25 janvier 2012

Chaque année, environ 200 enfants seraient victimes du syndrome du bébé secoué, un traumatisme crânien provoquant des lésions du sysstème nerveux central graves et parfois fatales.

La Haute autorité de santé (HAS) publie des recommandations de prévention et de dépistage de cette maltraitance à l’attention des professionnels de santé. Elle souhaite aussi informer le public sur ce traumatisme qui touche le plus souvent le nourrisson de moins de 1an.

« Un adulte, exaspéré par les pleurs d’un bébé, peut passer à l’acte et le secourer pour le faire taire. Cela peut le tuer – le taux de mortalité est de 11 à 40% – ou laisser des séquelles. Secouer un bébé est bien plus grave que de le laisser tomber de la table à langer ou une fessée. Si vous êtes exaspéré par les pleurs, couchez le sur le dos et quittez la pièce !! »

Publié dans Nos conseils: bebes et enfants | Pas de Commentaire »

Echange de lait maternel

Posté par pharmaciedeclavieres le 24 janvier 2012

L’échange de lait maternel via Internet est dangereux !!

Ces échanges sont des bombes infectieuses à retardement. L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) met en garde contre The Human Milk for Human Babies globl network, le réseau mondial de partage de lait maternel entre les mères donneuses de lait et celles qui n’arrivent pas à allaiter suffisamment leur enfant.

La qualité et l’innocuité des laits échangés ne peuvent être garanties puisque auncun contrôle n’est exercé. Des bactéries pourvoyeuses de méningites ou de septicémies, des virus comme ceux des hépatites B et C et le VIH sont transmissibles par le lait. Pour rappel, seuls les lactariums agréés peuvent collecter et distribuer en France le lait maternel humain contrôlé par l’Afssaps.

La liste des lactariums est disponible sur www.lactarium-marmande.fr

Publié dans Nos conseils: bebes et enfants, Nos conseils: grossesse et allaitement | Pas de Commentaire »

Les bobos du sport

Posté par pharmaciedeclavieres le 18 juillet 2011

Comment les éviter?

L’activité physique réduit les risques de maladies cardiaques, d’obésité ou d’hypertension, prévient l’ostéoporose, procure du bien-être. Hélas, tous ces bienfaits vont avec quelques petites misères.

Il faut être prudent si vous n’êtes pas sportif à temps plein, personne n’est à l’abri d’un petit ou d’un gros bobo. Les articulations de la cheville, du genou, du poignet et de l’épaule sont les plus sollicitées, donc les plus touchées. les autres blessures fréquentes sont des lésions musculaires, des déchirures du mollet, des cuisses ou encore des tendinites.

Un sport pratiqué au-dessus de ses moyens, un surentraînement, une mauvaise technique gestuelle, un équipement mal adapté ou bien usé, le choix du terrain …. peuvent être les grandes causes de blessures. Le manque d’entraînement comme le  surentraînement peuvent compromettre un équilibre entre la création de l’os et la mort des cellules osseuses, d’où le risque de fracture de fatigue. Il en va de même pour les muscles.

La récupération 

En s’arrêtant, les personnes ont peur de perdre leurs acquis, or le repos est un passage obligé. Il permet de drainer, de faire récupérer tous les muscles, les tendons et les os des contraintes qu’ils ont pu subir.

  • Pour un travail basique, la récupération n’a pas besoin d’être importante, un jour off entre 2 séances.
  • Pour un travail puissant avec des accélérations pour faire monter et descendre le coeur, 48h de repos sont nécessaires pour éliminer l’acide lactique dans les muscles et tendons. Le risque de déchirure est important.

Soignez votre hygiène

Une bonne hygiène de vie évite les carences, la fatigue, par conséquent la casse.

- Les grandes familles alimentaires.

  • Si vous manquez de protéines (viandes, poissons, oeufs …) vous risquez des problèmes musculaires et tendineux.
  • Trop de viande n’est pas bon non plus. Les déchets dus aux protéines vont se déposer sur les tissus entourant les muscles formant les tendons et provoquer des tendinites ou des déchirures.
  • Les glucides sont importants pour l’énergie musculaire et pour le cerveau.
  • Les produits laitiers renforcent le capital osseux,
  • les fruits et
  • les légumes apportent des vitamines et des antioxydants essentiels dans la lutte contre les méfaits des microtraumatismes.

- Attention aux carences en sels minéraux, vitamines

  • Le fer assure le transport de l’oxygène,
  • la vitamine C fixe le fer,
  • le sodium intervient  dans la concentration et les équilibres ioniques des liquides intra et extracellulaires.
  • le magnésium joue un rôle important dans la lucidité du cerveau.

- Buvez pour compenser la perte hydrique entraînée par la sudation. La déshydratation entraîne grande fatigue, intolérance à l’effort, fragilise les muscles et les tendons …

- Dormez!! Le sommeil permet la récupération de l’appareil locomoteur et aide à récupérer physiologiquement. 6 heures sont une bonne moyenne.

- Soignez vos dents. Dans les caries, il y a des bactéries. Elles vont dans le sang et dans des endroits scléreux et fibreux comme les tendons, les aponévroses et les valves cardiaques, d’où les tendinites, décollements, déchirures ….

un grand merci à www.runtrail.unblog.fr pour cet article

 

Publié dans Nos conseils | Pas de Commentaire »

Se balader en toute sérénité

Posté par pharmaciedeclavieres le 6 juillet 2011

Avec l’arrivée des beaux jours vient l’envie de sortir de chez-soi et de partir en randonnée.

Souvent distrait par la beauté du paysage ou d’un coucher de soleil, on ne regarde pas toujours où l’on met les pieds! Petites chutes, légers chocs ou coupures superficielles sont les maux les plus fréquents. La plupart du temps sans gravité, ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger les petites blessures.

Malgré sa formidable capacité de régénération, l’épiderme est fragile et peu être vite exposé aux infections. C’est pourquoi, après avoir nettoyé la plaie, il est toujours important d’appliquer un antiseptique puis de protéger la blessure avec un pansement non occlusif de bonne qualité afin d’aider à la cicatrisation, et ce même si la blessure est peu profonde et peu étendue.

Les petites contusions, entorses et autres petits chocs entraînent souvent un gonflement et une douleur. Afin de les soulager, on peut masser la zone douloureuse avec un gel topique adapté qui limitera la réaction inflammatoire.

Utiles aux randonneurs.

- Cétavlon en crème

antiseptique pour le traitement local d’appoint des affections de la peau infectée ou risquant de se surinfecter, qui est adapté à toute la famille.

- Cliptol gel

traite la douleur et le gonflement des traumatismes bénins (contusions, entorses, élongations …)

- Cicatryl pommade

traitement des plaies et brûlures superficielles

Merci à J.E. , coureur à pied, pour cet article

Publié dans Nos conseils, Pathologies saisonniere: ete | Pas de Commentaire »

L’érosion dentaire

Posté par pharmaciedeclavieres le 4 juillet 2011

L’érosion dentaire est la perte d’émail dentaire causée par le contact direct des dents avec des acides présents par exemple dans l’alimentation ou les sucs gastriques.

Dans le premier stade, l’érosion n’est pas perceptible, et dans tous les cas, l’érosion est un phénomène irréversible.

Les différents stades de l’érosion dentaire

- Erosion légère:

  • perte superficielle de tissu = perte initiale d’émail

  • diagnostic difficile.

  • apparait même chez les patients avec de bons réflexes d’hygiène bucco-dentaire

- Erosion modérée:

  • perte d’émail: défaut distinct

  • perte de tissu dur,

  • changement de couleur.

- Erosion sévère:

  • perte d’émail et de dentine.

  • Apparition probable d’hypersensibilités dentinaires.

Notre conseil

- Préférer un dentifrice au fluorure d’amines Olafluor faiblement abrasif, après chaque repas.

- Adoptez une brosse à dents à brins souples, non traumatisante.

 

Publié dans Les pathologies, Nos conseils: les dents | Pas de Commentaire »

12345...26
 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur