Pathologie articulaire du poignet

Posté par pharmaciedeclavieres le 29 octobre 2009

Le poignet est formé de 3 articulations distinctes:

  • radio-carpienne: relie l’extrémité inférieure du radius et le ligament triangulaire du carpe à la première rangée des os du carpe. Elle permet la flexion/extension et l’inclinaison.
  • radio-cubitale inférieure: permet la pronosupination en synergie avec la radio-cubitale supérieure.
  • médio-carpienne: entre la première et la deuxième rangée des oc du carpe. Elle complère la radio-carpienne.

Traumatismes.

Les fractures sus-articulaires radio-cubitales sont plus fréquentes, en particulier lors de chutes, que les lésions articulaires à proprement parler.

Syndrome du canal carpien.

Les étiologies sont variées et dominées par la forme idiopathique de la femme proche de la ménopause. Les formes secondaires surviennent lors de modifications des parois du canal carpien à la suite d’un traumatisme, d’une infiltration tissulaire, d’une tendinite, …

Arthrite.

Le poignet est fréquemment touché lors de l’évolution de la polyarthrite rhumatismale. Il est alors le siège de déformations importantes, douloureuses et invalidantes pouvant aboutir à une subluxation des os du carpe.

Publié dans Les articulations: pathologies specifiques | Pas de Commentaire »

Pathologie articulaire du coude

Posté par pharmaciedeclavieres le 29 octobre 2009

Le coude comporte 3 articulations:

  • radio-humérale
  • cubito-humérale
  • radio-cubitale supérieure

Il possède 2 degrés de liberté: flexion/extension et pronosupination.

Traumatismes.

- Tendinites:

Epicondylite (tennis elbow): souvent dû à l’origine de douleurs chroniques. Les douleurs apparaissent à la suite d’une surcharge des muscles extenseurs du poignet.

Epitrochléïte (syndrome du golfeur): cette tendinite apparaît souvent à la suite d’une surcharge des muscles fléchisseurs du poignet. L’épitrchlée (partie interne du coude) est alors douloureuse.

- Luxations:

plus fréquentes chez l’enfant, elles nécessitent une réduction, éventuellement sous anesthésie, puis une immobilisation de l’articulation.

Arthrose.

Rare dans cette localisation.

Arthrite.

Comme toute articulation, le coude peut être atteint de rhumatismes inflammatoires.

 

Publié dans Les articulations: pathologies specifiques | Pas de Commentaire »

Pathologies articulaires de la cheville

Posté par pharmaciedeclavieres le 29 octobre 2009

L’articulation de la cheville relie le pilon tibial, le péroné et les os du tarse. Elle permet 3 types de mouvements: flexion-extension, rotation interne-externe et éversion-inversion.

Traumatismes.

- Entorses.

L’entorse en varus forcé est la plus fréquente. Elle provoque une lésion du ligament latéral externe, qui se traduit par un oedème péri-malléolaire externe et une impotence fonctionnelle. Un simple étirement des faisceaux ligamentaires est une entorse bénigne. La déchirure ligamentaire, capsulaire ou l’arrachement osseux signe une entorse grave.

Une lésion mal soignée peut aboutir à une faiblesse chronique de la cheville, voire à des entorses à répétition. La rééducation proprioceptive tient une place importante dans le traitement en vue d’une récupération complète.

- Lésions du tendon d’Achille.

Deux causes essentielles:

  • rupture pathologique en rapport avec une dégénérescence tendineuse due à l’âge,
  • rupture traumatique en rapport chez l’adulte jeune lors de la pratique sportive.

Le traitement dépend de la gravité et de l’étendue de la rupture. Il peut être orthopédique avec immobilisation complète de la cheville en extension ou bien chirurgical pour permettre un rétablissement immédiat de la continuité tendineuse, parfois au moyen de matériels synthétiques.

Arthrose.

Souvent idiopathique, elle ne nécessite qu’un traitement symptomatique.

Arthrite.

Comme toute articulation, la cheville peut être atteinte de rhumatismes inflammatoires.

 

Publié dans Les articulations: pathologies specifiques | Pas de Commentaire »

Pathologie articulaire du genou

Posté par pharmaciedeclavieres le 28 octobre 2009

L’articulation du genou unit le fémur, le tibia et la rotule. Elle se compose de 2 articulations: fémoro-tibiale et fémoro-patellaire. C’est une articulation à un degré de liberté principalement (mouvement de flexion-extension) et à 2 degrés de liberté accessoirement (position fléchie, mouvement de rotation axiale).

Traumatismes.

Les genoux sont exposés aux traumatismes surtout sportifs. Ces lésions sont parfois très invalidantes (déchirures méniscales, tuptures ligamentaires, …) et nécessitent dans certains cas un traitement chirurgical.

- Lésions méniscales: le signe majeur est un blocage douloureux du genou

- Entorses du genou: fréquentes chez le sujet jeune et/ou sportif. Elles peuvent être graves (ruptures des ligaments, …) ou bénignes (étirement ligamentaire). Elles touchent les ligaments latéraux quand le traumatisme survient sur le genou tendu et plutôt les ligaments croisés s’il survient sur le genou fléchi en rotation.

- Tendinites: fréquentes surtout chez l’homme jeune actif

- Bursites: perçues comme un crépitement douloureux sous-quadricipital, elles sont le plus souvent bénignes.

Arthrose.

Elle touche fréquemment le genou au niveau de la rotule ou du condyle interne. Mais elle reste le plus souvent discrète cliniquement, ne nécessitant qu’un traitement symptomatique. Par contre, à un stade très évolué elle peut nécessiter un traitement chirurgical pour la mise en place d’une prothèse uni ou bicompartimentale.

Arthrite.

Comme toute articulation, le genou peut être atteint de rhumatismes inflammatoires.

Publié dans Les articulations: pathologies specifiques | Pas de Commentaire »

 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur