Intoxication: le syndrome de rhabdomyolyse

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 octobre 2008

Responsables: Tricholomes équestre et doré.

Il peut provoquer des douleurs musculaires dans les jambes et détruire les muscles striés, entraînant parfois la mort.

Publié dans Mycologie: les intoxications | Pas de Commentaire »

Intoxication: le syndrome paxillien

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 octobre 2008

Responsable: le paxille enroulé.

A la longue, il entraîne des réactions allergiques graves pouvant entraîner la mort.

Publié dans Mycologie: les intoxications | Pas de Commentaire »

Intoxication: le syndrome gyromitrien

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 octobre 2008

Responsables: les gyromitres.

Les premiers symptômes, digestifs, apparaissent dans les 48heures, accompagnés de fièvre.

Suivis d’une atteinte hépatique parfois mortelle.

Publié dans Mycologie: les intoxications | Pas de Commentaire »

Intoxication: le syndrome orellanien

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 octobre 2008

Principal responsable: le cortinaire couleur de rocou.

Il détruit les reins.

En premier surviennent les symptômes digestifs. L’atteinte rénale peut survenir tardivement, quelques jours après l’ingestion, d’où la difficulté d’établir le diagnostic.

Publié dans Mycologie: les intoxications | Pas de Commentaire »

Intoxication: le syndrome phalloïdien

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 octobre 2008

Principal responsable: l’amanite phalloïde, dont l’ingestion est la cause de plus de 90% des cas mortels.

Il détruit le foie. L’incubation, silencieuse, dure entre 8 et 12 heures. Puis surviennent vertiges, sueurs, troubles respiratoies et digestifs.

Ensuite une gastro-entérite aiguë. Enfin, une hépatite avec douleurs et ictère (après 3 à 4 jours). L’évolution dépend de l’atteinte des cellules hépatiques (du foie). Cela va de la guérison (accompagnée d’une grosse fatigue) à la mort.

Publié dans Mycologie: les intoxications | Pas de Commentaire »

Champignons: les intoxications

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 octobre 2008

La mycologie est une science empirique. Il est très difficile d’isoler les toxines d’un champignon. On les recherche lorsqu’on soupçonne la toxicité de celui-ci, c’est à dire quad il y a déjà eu des cas d’intoxications.

Celles-ci peuvent être bénignes ou carrément mortelles. Les toxines responsables sont de concentration variable et souvent résistantes à la chaleur (et donc la cuisson).

Les premiers symptômes sont généralement digestifs: nausées, vomissements, crampes abdominales et diarrhées. S’ils surviennent dans les 6 premières heures, l’intoxication est en principe bénigne.

Par contre, si les signes d’empoisonnement apparaissent plus tardivement, on peut redouter le pire.

Publié dans Mycologie: les intoxications | Pas de Commentaire »

 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur