Les plantes, « K »

Posté par pharmaciedeclavieres le 22 avril 2009

KOLA

  • Cola nitida

  • Partie utilisée: graine

Cultivé en Afrique équatoriale, le Kolatier produit de grosses graines, appelées « noix de Kola ». Dans les plantations, les noix sont mâchées fraîches par les travailleurs, pour soutenir leurs forces avant un effort prolongé.

La noix de Kola doit ses propriétés stimulantes à sa forte teneur en caféine, dont les effets sur le système nerveux central sont bien connus. La présence de Tanins permet de faire durer l’action de la caféine tout en évitant ses effets secondaires.

L’extrait de Kola est recommandé en cas d’asthénie fonctionnelle passagère, pour son effet « coup de fouet ».

*

*

KONJAC

  • Amorphophallus konjac
  • Partie utilisée: le glucomannane, composant actif de la racine

Le konkac est une plante originaire d’Asie, cultivée en Chine et au Japon. Ses racines servent à la préparation du célèbre « konnyaku », un aliment traditonnel au Japon.

Le glucomannane absorbe plus de 100 fois son volume en eau et forme un gel dans l’estomac difficilement assimilable par l’organsime. Il agit comme un coupe faim naturel en apportant des effets de satiété rapidement.

Sa viscosité permet aussi de diminuer l’absorption des graisses et des sucres au niveau intestinal et favorise le transit intestinal.

konjac.jpg 

Publié dans Phytotherapie: lexique | Pas de Commentaire »

Les plantes, « S »

Posté par pharmaciedeclavieres le 22 avril 2009

SACHA INCHI

Le Sacha Inchi est une étoile végétale de la Haute Amazonie qui était déjà largement connue au temps des Incas. Il est utilisé comme onguent anti-âge par les peuples du pérou. Exceptionnellement riche en oméga 3 (50-53%) et en oméga 6 (35-40%), l’huile de Sacha Inchi apporte une réponse globale aux premiers signes de l’âge.

*

*

SALICAIRE 

  • Lythrum salicaria

  • Partie utilisée: sommités fleuries

La salicaire forme de grandes colonies dans les prairies humides jusqu’à 1400m d’altitude. Ses hautes tiges, scandées de feuilles lancéolées, portent de longues inflorescences d’un rose intense marqué de pourpre.

Les sommités fleuries sont riches en tanins, ce qui explique l’activité antidiarrhéique de la plante. Elle présente des propriétés astringentes et protectrices des parois intestinales. On l’utilise pour favoriser la régulation du flux intestinal.

*

*

SALICORNE

Le genre salicornia regroupe une trentaine d’espèces de plantes halophiles appartenant à la famille des Chenopodiaceae selon la classification classique.

Ethymologie:  des mots latins sal, le sel et cornu la corne.

C’est une plante annuelle. Sa floraison de juin à octobre.

  • Les tiges rameuses sont rougeâtres et fortement appliquées au sol dans les terrains difficiles.
  • Les feuilles sont vert luisant, charnues et croquantes.

salicorne.jpg 

*

*

SAUGE

  • Salvia lavandulifolia
  • Partie utilisée: feuille

Cette plante aromatique d’origine méditerranéenne a été créditée d’un véritable pouvoir salvateur, d’où son nom latin. En cuisine, la Sauge apporte un arôme camphré original.

Au cours des siècles, la plante a conservé sa réputation justifiée de « chasser la faiblesse » et « sécher la sueur ». L’utilisation de la sauge repose sur son action antispasmodique sur l’appareil digestif.

*

*

SAULE

  • Salix alba

  • Partie utilisée: écorce

Le saule blanc se plaît au bord des cours d’eau qu’il ombrage de son feuillage léger. Les chatons duveteux qu’il arbore au printemps sont les fleurs femelles.

Le saule contient des dérivés salicylés, à l’origine de l’aspirine, extrait de l’écorce. Ces dérivés lui confère des propriétés antipyrétique et analgésique. On le conseille traditionnellement contre les manifestations de la fièvre, ainsi qu’en cas de douleurs dentaires et de maux de tête.

*

*

SCHINUS MOLLE

Le Schinus Mollé, arbre originaire des Andes Péruviennes, est aussi appelé “Arbre de Vie” pour ses nombreuses propriétés médicinales, notamment cicatrisantes. Les peuples l’utilisent pour faire des offrandes à la déesse Terre (Pachamama). Le Schinus Mollé est aussi connu pour guérir la “melancolia” en apportant réconfort et sérénité.

*

*

SENE de l’INDE

  • Cassia angustifolia

  • Partie utilisée: foliole

Le séné de l’inde est cultivé en Inde pour ses folioles lancéolées riches en sennosides. Ces folioles ont une action laxative voire purgative selon la quantité utilisée.

La motricité du côlon est accéléré, le volume de selles est augmenté grâce à une inhibition partielle de l’absorption d’eau au niveau du côlon. Comme la Bourdaine, le Séné constitue un traitement d’appoint efficace de la constipation occasionnelle. Déconseillé chez l’enfant.

*

*

SOJA Lécithine

  • Tirée de glycine max

  • culture non OGM

  • Partie utilisée: graine

Originaire d’Asie du Sud-est, cette grande légumineuse est une des plantes les plus cultivées sur la planète. Ses gousses donnent de petites fèves très riches en protéines et lipides.

La lécithine de Soja est un émulsifiant naturel permettant la solubilisation des corps gras. Elle favorise l’élimination par le foie des graisses en excès dans le sang et contribue à stabiliser le taux de cholestérol.

*

*

SPIRULINE

  • Spirulina maxima

Cette micro-algue de forme spiralée est apparue sur Terre il y a environ 4 milliards d’années. Elle se développe en colonies sur les lacs d’eau douce du Mexique et du Tchad, où elle est recueillie et séchée pour enrichir l’alimentation quotidienne.

La spiruline contient jusqu’à 70% de protéines (2 fois plus que le soja). Elle est très riche en acides aminés essentiels, vitamines et sels minéraux. Cette concentration d’éléments nutritifs en fait un complément précieux, pour entretenir la masse musculaire lors d’un régime amincissant et pour l’alimentation des sportifs.

*

*

SUREAU

  • Sambucus nigra

  • partie utilisée: baie

Cet arbuste commun dans nos campagnes fleurit en ombelles au parfum suave et donne des baies violet foncé, à consommer cuites, en sirop ou en confiture. La tradition consacrait le Sureau noir commun comme le remède souverain des refroidissements.

Actuellement, les chercheurs s’intéressent à l’exceptionnelle teneur des baies en flavonoïdes. Ces molécules participent à la défense de l’organsime contre les virus les plus communs en hiver. L’extrait de Sureau contribue à soulager les symptômes habituels du rhume

*

*

Publié dans Phytotherapie: lexique | Pas de Commentaire »

Les plantes, « O »

Posté par pharmaciedeclavieres le 22 avril 2009

OLIVIER

  • Olea europaea

  • Partie utilisée: feuille

L’engouement actuel pour ce bel arbre au tronc argenté ne doit pas faire oublier sa taille naturelle (jusqu’à 10m de haut) ni ses origines méditerranéennes. Symbole de sagesse et de paix, l’Olivier nous donne une huile considérée comme l’une des meilleures sur le plan diététique et gastronomique.

La feuille d’olivier contient des iridoïdes spécifiques, notamment de l’oleuropéoside, à effet hypotenseur. L’extrait concentré d’Olivier est reconnu pour son action bénéfique sur la tension artérielle.

*

*

ORANGE AMERE

  • Citrus aurantium

  • Partie utilisée: écorce du fruit

Petit arbre originaire d’Indochinen l’oranger amer, ou Bigaradier, est cultivé dans tout le bassin méditerranéen. Les feuilles sont consommées en infusions digestives, les zestes utilisés en liquoristerie. Les fleurs au parfum intense constituent la base de l’eau de fleur d’oranger. Le fruit, de saveur très amère, donne une confiture appréciée.

L’écorce de l’Orange amère renferme, outre des huiles essentielles, des amines adrénergiques, dont certaines ont pour effet d’augmenter la thermogénèse. Ces composants sont utilisés dans le but d’activer la combustion des réserves graisseuses de l’organisme.

*

*

ORIGAN

  • Origanum vulgare

Plante vivace. Floraison de juillet à septembre. Plante odorante. La récolte se fait en juillet à leur apparition. Les parties utilisées sont les fleurs, les tiges et les feuilles.

  • Les tiges sont rougeâtres et couvertes de poils, légèrement dentées
  • Les feuilles ovales, sont opposées, velues, de plus en plus petites vers le sommet et sont regroupées en de petits épis
  • La fleur est blanche ou rose pourprée. Elles sont regroupées en glomérules.

Les plants atteignent généralement une taille variant entre 30 et 60 cm.

origan.jpg 

*

*

ORTIE

  • Urtica dioica

  • Partie utilisée: feuille et racine

L’Ortie est une plante vivace, floraison de juin à septembre. Cette plante esr recouverte de poils urticants, avec des tiges quadrangulaire. Ses feuilles sont opposées dentées, et les fleurs en grappes, situées à l’aisselle des feuilles.

- Feuille d’ortie: elle renferme de nombreux actifs: vitamines B, C, A, E…, des minéraux, oligoéléments. C’est sa richesse en silice, en zinc et vitamines qui la rend très utile pour le traitement des ongles cassants, fragiles et les cheveux ternes et fourchus. C’est aussi un bon supplément pour la femme enceinte du fait de sa teneur en fer.

- Racine d’ortie: elle améliore les manifestations gênantes de l’adénome bénin de la prostate (grossissement progressif de la prostate qui obstrue l’urètre). Elle renferme des stérols, lignanes, stéroïdes.

*

*

ORTOSIPHON

  • Orthosiphon stamineus

  • Partie utilisée: feuille

Cette grande plante aromatique vient d’Asie du Sud-Est, où l’on en fait une infusion très appréciée comme le thé. Ses feuilles sont également utilisées pour soulager les affections du rein et de la vessie.

Ses différents actifs confèrent à l’orthosiphon son pouvoir diurétique, favorisant l’élimination de l’urée et de l’acide urique. Cette fonction de drainage désigne la plante comme aide précieuse dans une cure d’amincissement.

Elusanes Orthosiphon.

*

*

OSEILLE

L’Oseille est une plante vivace à racine rampante. Sa floraison s’effectue entre juin et octobre. C’est une plante grêle, rougeâtre en fin de floraison. Ses feuilles sont en forme de hallebarde.

*

*

OXALIS

L’Oxalis est une plante vivace. Sa floraison d’avril à mai. C’est une plante herbacée avec un feuillage de couleur vert clair, divisé en 3 comme les trèfles. Ses fleurs sont jaune vive. L’Oxalis se propage par ses racines et ses bulbilles, et peut devenir très envahissante.

*

*

Publié dans Phytotherapie: lexique | Pas de Commentaire »

Les plantes, « I »

Posté par pharmaciedeclavieres le 21 avril 2009

ISPAGHUL

  • Plantago ovata Forsk.
  • Partie utilisée: tégument de la graine

L’Ispaghul est une variété orientale de notre Plantain des près, c’est le « plantain indien ». Traditionnellement utilisé contre les maux de ventre en Inde ou au Pakistan où il est cultivé. C’est une plante de 20 à 40cm de haut, la tige est vert pâle et possède des grandes feuilles allongées et étroites. Fleurs blanches.

La partie utilisée de la plante est l’enveloppe de la graine (tégument), riche en mucilage. Ces téguments stimulent le péristaltisme intestinal régulant ainsi le transit en douceur. Peu irritant, il protège la muqueuse digestive en cas de colite.

L’Ispaghul combine laxatif et coupe-faim, c’est donc un allié de poids dans les régimes amincissants.

Publié dans Phytotherapie: lexique | Pas de Commentaire »

Les plantes, « F »

Posté par pharmaciedeclavieres le 8 avril 2009

FENOUIL

  • Foeniculum vulgare
  • Partie utilisée: fruit

Le fenouil est une plante bisannuelle ou vivace, aromatique, originaire du bassin méditerranéen. Elle pousse partout. Floraison de juin à septembre. Forte odeur anisée.

Sa tige est robuste, striée, cylindrique, ronde, parfois aplatie. Sa racine est de forme allongée, le feuillage léger.

Utiliséé depuis l’antiquité pour ses vertus fortifiantes et antiparasitaires, on lui attribuait aussi la faculté d’éloigner les mauvais esprits.

Ce sont les fruits, riches en huile essentielle, qui sont utilisés pour leurs propriétés médicinales:

  • stimulation de la digestion
  • antispasmodique
  • douleurs abdominales: gastrites, colites
  • aérophagie
  • conseillé pour l’allaitement car il stimule la production de lait.

*

*

FENUGREC

  • Trigonella foenum-graecum

  • Partie utilisée: graine

Originaire d’Asie mineure, le Fenugrec est une plante voisine des fèves, à l’odeur forte. On la cultive pour ses graines, d’une grande qualité nutritive: très riches en glucides, protides et sels minéraux.

Le Fenugrec a pour effet de stimuler les fonctions digestives et de favoriser l’assimilation des aliments. Ses propriétés apéritives le rendent précieux en cas de manque d’appétit et d’amaigrissement. On le recommande aux convalescents et aux personnes âgées, pour prévenir la fonte des muscles.

*

*

FICAIRE

Il s’agit d’une plante vivace. Floraison très précoce: de mars à mai. C’est une plante herbacée dont les tiges sont couchées, glabre. Ses fleurs sont de couleur jaune-dorée.

*

*

FRAGON

  • Ruscus aculeatus

  • Partie utilisée: rhizome

Ce buisson épineux toujours vert, surnommé « petit houx », est commun dans nos sous-bois. Ses feuilles sont en fait des rameaux aplatis. En leur centre naît une fleur minuscule, puis une jolie baie ronde et rouge.

Le fragon est reconnu comme une des plantes majeures dans le domaine des pathologies veineuses. On le trouve à la base de nombreuses spécialités pharmaceutiques. Les composants actifs du Fragon sont des saponines et des hétérosides spécifiques. Ses propriétés veinotoniques, anti-inflammatoires et anti-oedémateuses le placent au premier rang dans le soulagement des jambes lourdes, varicosités et des troubles hémorroïdaires.

Elusanes Fragon

*

*

FRENE

  • Fraximus excelsior

  • Partie utilisée: feuille

De taille imposante (30m max), le Frêne apparaît comme le support du monde dans la mythologie scandinave. Dès le 12°s, l’abbesse Hildegarde de Bingen préconisait la feuille de Frêne pour purger le corps de son eau.

Les feuilles de Frêne sont riches en sels minéraux, potassium, ainsi qu’en mannitol. En favorisant l’élimination rénale, le frêne aide à combattre la rétention d’eau et facilite la perte de poids. On lui reconnaît en outre une intéressante action anti-inflammatoire.

*

*

FUCUS

  • Fucus vesiculosus

  • Partie utilisée: thalle

Cette algue brune est bien connue en Bretagne, où elle est récoltée sur les rochers à marée basse. Son rôle d’activateur métabolique a été expérimentée au cours du 19° siècle.

Le Fucus contient de l’acide alginique, dont les dérivés ont la propriété de gonfler dans l’estomac. Le fucus procure ainsi une impression de satiété, d’où son rôle comme modérateur d’appétit. L’algue est riche en iode, stimulant le métabolisme de base.

*

*

FUMETERRE

  • Fumaria officinalis
  • Partie utilisée: partie aérienne fleurie

Fréquente au bord des chemins, la Fumeterre est une des stars dfe la médecine traditionnelle. Etudiée tour à tour par les médecins grecs, les savants arabes et les naturistes de la Renaissance, elle est considérée comme « la plante du foie ».

Elle est très riche en actifs lui valant des propriétés multiples: dépurative, diurétique, spasmolytique. La fumeterre intéresse surtout par son action bénéfique sur le flux biliaire. Elle aide à régulariser le fonctionnement hépato-biliaire, contribuant ainsi à dissiper les troubles liés à une digestion difficile.

*

*

Publié dans Phytotherapie: lexique | Pas de Commentaire »

Les plantes, « E »

Posté par pharmaciedeclavieres le 7 avril 2009

ECHINACEE

  • Echinacea purpurea L.
  • Partie utilisée: racine

A l’origine, l’Echinacée poussait dans les prairies sauvages d’Amérique du nord. Les sioux l’utilisaient pour traiter les morsures de serpent et les plaies. De nos jours, la plante est cultivée en France, dans la plaine garonnaise.

Sa racine recèle des actifs capables de stimuler le système de défense immunitaire. L’extrait d’Echinacée se recommande notamment en période hivernale pour mieux lutter contre les petites agressions de la sphère respiratoire: rhume, rhinite, bronchite, états grippaux, …

L’Echinacée est une plante précieuse à prendre en cure de 1 à 3 mois au début de chaque hiver: prévention et traitement.

A partir de 6 ans et déconseillé durant la grossesse et l’allaitement ainsi qu’en cas de maladie du système immunitaire.

*

*

ELEUTHEROCOQUE

  • Eleutherococcus senticosus

  • Partie utilisée: racine

L’Eleuthérocoque, ou Ginseng russe, est aussi appelé « buisson du diable ». Petit arbuste épineux de 2 à 3m de haut, il possède des feuilles palmées et longuement pétiolées.

Les éleuthérosides auxquels on attribue les propriétés « adaptogènes » de la plante sont contenus dans sa racine. Ils permettent d’augmenter la vitesse d’exécution, la qualité et la capacité à fournir un effort physique. Ils favorisent également la résistance de l’organisme à l’effort et facilitent sa récupération. L’éleuthérocoque stimule aussi le système nerveux et a des propriétés immunostimulantes.

*

*

ESCHSCHOLTZIA

  • Eschscholtzia californica

  • Partie utilisée: partie érienne fleurie

Originaire de la côte ouest des Etats-Unis, cette plante décorative très florifère est connue en Europe depuis le 19°s. Son nom rend hommage au botaniste russe JF Eschscholtz. Ses propriétés sont proches de celles du Pavot et du coquelicot, qui appartiennent à la même famille botanique.

L’Eschscholtzia a pour effet de calmer les spasmes, favorisant ainsi la détente nerveuse et musculaire au cours de la nuit. L’extrait est traditionnellement utilisé en cas de nervosité et d’agitation au coucher, de réveils nocturnes et/ou réveil matinal.

*

*

EUCALYPTUS

  • Eucalyptus globulus
  • Partie utilisée: feuille

Dans son continent d’origine, ce bel arbre aromatique fournit la nourriture exclusive du petit animal fétiche des Australiens; le Koala. Seules les feuilles de forme allongée exhalent le parfum caractéristique de l’huile essentielle.

Au puissant pouvoir antiseptique de l’eucalyptol, s’ajoute une activité décongestionnantes sur les voies respiratoires. C’est pourquoi l’Eucalyptus aide à fludifier les sécrétions bronchiques et favorise leur évacuation. D’où son intérêt dans le soin des affections hivernales (toux grasses, …)

*

*

Publié dans Phytotherapie: lexique | Pas de Commentaire »

1234
 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur