Hypertension, la réplique au naturel

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 janvier 2012

L’HYPERTENSION n’est pas une maladie en elle-même, mais un syndrome qui peut mettre la santé et même la vie en danger. « Hyper » veut dire « beaucoup », c’est la pression exercée par le sang sur les parois des artères, il faut entendre « trop ».

HYPERTENDU(E).

Les limites au-delà desquelles il y a danger sont précises: aves des chiffres allant de 120 à 139 mmHg (systolique) et 80 à 89 (diastolique). Si vous dépassez 140 et 90 mmHg, vous êtes hypertendu(e). L’hypertension dite sévère est avérée à partir de 180 et 110 mmHg. Les complications de l’hypertension sont surtout cardiovasculaires (insuffisance cardiaque, artérite) mais aussi rénales et neurologiques (AVC, rétinopathie, démence).

EQUILIBRE ET BONS CHOIX.

Il est temps de remettre votre hygiène de vie en question. Adieu total à la cigarette, limitation de l’alcool, exercice physique régulier. Préférez le poisson et les protéines végétales à la viande. Associez légumes et céréales complètes. Beaucoup de fruits, d’huiles végétales de qualité et vierges. Limiter le sel !!

SE SURVEILLER.

Surveiller vous-même votre pression artérielle a l’avantage d’éviter « l’effet blouse blanche » au cabinet médical, cette petite angoisse qui fait grimper artificiellement les chiffres. En pharmacie, nous vous proposons un appareil d’automesure sous forme de brassard à mettre au bras ou au poignet, en vous expliquant naturellement son fonctionnement et le bon usage.

LES IDEES RECUES.

Publié dans Les pathologies, Nutrition en pratique | 2 Commentaires »

Astuces et recettes

Posté par pharmaciedeclavieres le 19 février 2009

Pour vos sauces froides:

  • remplacez l’huile de votre vinaigrette par du yaourt ou du fromage blanc ou remplacez la moitié de l’huile par de l’eau.
  • Ajoutez du citron ou des vinaigres parfumés
  • Personnalisez avec ail, persil, ciboulette, aneth, coriandre…

Pour vos sauces chaudes:

  • remplacez dans votre béchamel traditionnelle la farine et le beurre par de la fécule
  • pour accompagnez vos viandes, découvrez les coulis de légumes (poivrons, tomaes …)

Des idées de desserts légers:

Charlotte: à base de fromage blanc à 0%, d’édulcorant et de fruits. Déclinez-la au fil des saisons: aux fraises, aux abricots, aux poires, à l’orange …

Soupe de fruits: mixez des fruits frais avec du jus de fruit et de l’édulcorant

Tarte aux fruits: pour la pâte, travaillez 120g de farine, 30g de beurre et 2 petis-suisses à 30% de MGr, faites cuire garnie de fruits.

Publié dans Nutrition en pratique | Pas de Commentaire »

Le dîner

Posté par pharmaciedeclavieres le 19 février 2009

Un repas variable.

Convivial, familial, festif… le dîner est plus léger que le déjeuner. Il apporte 30 ) 35% des apports énergétiques de la journée.

Composez votre dîner sur la même structure que le déjeuner.

Ce soir, vous recevez?

Proposez un menu gourmand et léger. Privilégiez poissons, fruits de mer, légumes verts, pains spéciaux et desserts à base de fruits. Pour finir ce repas en beauté, pensez aux cafés, tisanes et thés aux saveurs originales.

Pour l’apéritif

Proposez un assortiment du jardin ou de la mer en remplacement des gâteaux apéritifs traditionnels.

Et l’alcool

les boissons alcoolisées apportent des calories et sont susceptibles de provoquer un déséquilibre du contrôle de la glycémie.

Publié dans Nutrition en pratique | Pas de Commentaire »

La collation

Posté par pharmaciedeclavieres le 19 février 2009

Pourquoi fractionner ses repas?

Une ou plusieurs collations, en plus des 3 repas principaux, peuvent être nécessaires pour réguler votre glycémie. Ces collations facultatives répondent à des recommandations particulières. Suivez les conseils de votre médecin traitant.

Votre collation n’est pas systématique?

Les jours où vous faites une collation, veillez à adapter les autres repas. La collation ne vient pas en ajout des trois repas de la journée. Elle permet une répartition différente de l’énergie et donc des aliments sur la journée. Parlez en à votre médecin afin qu’il adapte votre traitement, si nécessaire.

Nos conseils.

Il est important de bien structurer votre ou vos collations.

Pris ensemble, les aliments des différents groupes ralentissent la vitesse d’absorption des glucides et favorisent ainsi la régulation de la glycémie.

Voilà un des différences avec le grignotage!

Publié dans Nutrition en pratique | Pas de Commentaire »

Le déjeuner

Posté par pharmaciedeclavieres le 19 février 2009

Un moment à privilégier.

Il apporte 35 à 40% des apports énergétiques de la journée. Installez-vous à table, prenez le temps de savourer votre repas et profitez de ce moment de détente.

Comment composer votre déjeuner?

  • Un produit laitier: formage blanc, yaourt, fromage, …
  • une viande, un poisson ou des oeufs
  • des fruits et/ou des légumes: avec un fruit ou un légume cru par repas et des légumes cuits consommés en alternance des féculents.
  • un féculent: en entrée, en dessertr ou en accompagnement du plat et/ou sous forme de pain
  • un peu de matières grasses
  • un peu de sucre ou un édulcorant de type aspartam dont l’apport énergétique est négligeable
  • de l’eau, seule boisson indispensable.

5 réflexes lorsque vous mangez au restaurant:

  • assaisonnez vous même vos salades
  • ayez le réflexe poisson, volaille, viande blanche ou rouge grillée
  • demandez la sauce à part de vos plats
  • préférez les pommes de terre vapeur, pâtes et riz aux frites et pommes de terres sautées
  • et pour finir le repas, choisissez un produit laitier et/ou un fruit

5 astuces lorsque vous cuisinez:

  • utilisez 1 cuillère pour mesurer l’huile de vos recettes: 1 cas = 10g et 1cac = 5g
  • utilisez des ustensiles de cuisson à revêtement anti-adhésif
  • privilégiez les cuissons sans matière grasse
  • adaptez vos recettes en remplaçant le beurre, la crème par leurs verions allégées
  • pour donner du goût à vos préparations, pensez aux herbes, épices, …

Publié dans Nutrition en pratique | Pas de Commentaire »

Le petit-déjeuner

Posté par pharmaciedeclavieres le 19 février 2009

Un rôle important.

Un bon petit-déjeuner apporte 20 à 25% de l’énergie quotidienne. Equilibré, il permet de bien démarrer la journée et de tenir jusqu’au déjeuner, en limitant les risques d’hypoglycémie.

Comment composer votre petit-déjeuner?

  • 1 boisson: thé, café, tisane, chicorée, …
  • 1 féculent, de préférence complet: pain, céréales, biscottes, …
  • 1 produit laitier: yaourt nature ou édulcoré, lait écrémé ou demi-écrémé, fromage blanc 0 ou 20% de MGr….
  • 1 fruit: kiwi, orange, pamplemousse, clémentine… préférez les entiers plutôt qu’en jus, leur index glycémique est plus faible.
  • 1 noisette de beurre ou de margarine
  • 1 produit sucré, s’il vous est indispensable.

Vous êtes gourmand(e)?

Les viennoiseries contiennent beaucoup de matières grasses et du sucre. Elles remplacent occasionnellement le pain beurré et le produit sucré de votre petit-déjeuner.

Publié dans Nutrition en pratique | Pas de Commentaire »

12
 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur