Les plantes, « V »

Posté par pharmaciedeclavieres le 23 avril 2009

VALERIANE

  • Valeriana officinalis
  • Partie utilisée: racine

La Valériane était utilisée bien avant l’époque des romains pour traiter les insomnies. Ces derniers l’ont employée pour lutter contre les palpitations cardiaques et les amérindiens, contre les troubles épileptiques.

La Valériane se reconnait à ses coutonnes de fleurs roses visibles de mai à août, à sa taille (2m de haut) et à l’odeur de sa racine. Elle pousse dans les lieux humides.

La plante est riche en huile essentielle et de composés, leur action conjuguée produits des effets sédatifs et relaxants pour réduire la nervosité et l’agitation liées au stress. Ils améliorent également la concentration et l’humeur.

La valériane favorise l’endormissement, est anticonvulsive, est aussi employée avec grand succès dans les cures de désintoxication tabagique.

valeriane.jpg  ELUSANES contre le stress, …

*

VERVEINE ODORANTE

  • Lippia citriodora

  • Partie utilisée: feuille

Très différente de la verveine officinale, cette espèce possède des feuilles de forme allongée, disposées par trois sur la tige. Les parties de la plante dégage une odeur de citron quand on la froisse.

Les feuilles contiennent des flavones particulières ainsi qu’une huile essentielle (composant: citral). Reconnue pour ses propriétés relaxantes, la verveine odorante est fréquemment recommandée lorsque dses spasmes digestifs troublent le sommeil.

*

*

VIGNE ROUGE

  • Vitis vinifera
  • Partie utilisée: feuille

L’histoire de la vigne et du vin est si ancienne qu’elle se confond avec l’histoire de l’homme. La bible fait remonter la culture de la vigne à Noé. Les premières traces de ceps de vigne cultivée ont été relevées dans le Caucase et datent d’il y a plus de 7.000 ans.

La vigne rouge est une plante ligneuse à tige grimpante munie de vrilles. Ses feuilles sont vertes au printemps et rouge-sang à l’automne.

Ses propriétés bénéfiques reposent sur la présence de diverses substances offrant aux vaisseaux sanguins une protection rapprochée. Les anthocyanosides présentent une importante activité vitaminique P qui combat l’insuffisance veineuse et la fragilité capillaire cutanée. Les tanins favorisent la contraction des cellules musculaires des vaisseaux. La présence de proanthocyanidols permet une action anti-radicaux libres et une stabilisation du collagène des membranes des vaisseaux.

Ainsi la Vigne rouge tonifie les veines, d’où son utilisation dans les problèmes de jambes lourdes, varices, couperose, fragilité capillaire et permet également de soulager les hémorroïdes.

*

Laisser un commentaire

 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur