Quels médicaments en automédication pour femmes enceintes?

Posté par pharmaciedeclavieres le 17 mars 2009

A l’exception de grosses molécules comme l’héparine et l’insuline, tout principe actif destiné à la maman traverse le placenta et atteint le futur bébé. Ainsi les médicaments peuvent avoir des effets délétères sur le développement de l’embryon.

- Au cours du premier trimestre:

le risque principal est la tératogénèse (anomalie morphologique ou fonctionnelle), les médicaments peuvent perturber la formation des différents organes.

- Au cours du second trimestre:

l’agression médicamenteuse touche les grandes fonctions physiologiques du foetus (respiration …) et peut empêcher la maturation du système nerveux.

- Au cours du troisième trimestre:

les capacités de métabolisation et d’excrétion du foetus étant faibles, risque toxique dû à l’accumulation médicamenteuse.

Les médicaments autorisés.

  • paracétamol si fièvre, douleur
  • en cas de constipation: laxatifs à base de fibres ou de mucilages, mlaxatifs osmotiques (LACTULOSE, SORBITOL), les suppositoires à la glycérine et les lavements.
  • levures, SMECTA en cas de diarrhées
  • pour les problèmes veineux: diosmine, phytothérapie (vigne rouge, hamamélis, …)
  • toux grasse: guaïfénésine, guaïétoline
  • régurgitations: alginates
  • acidité gastrique: pansements à base d’argile naturelle
  • contractions: phloroglucinol (SPASFON)
  • contre le rhume: uniquement des gouttes nasales antiseptiques.

Les médicaments à utiliser avec précaution.

  • régurgitations: hydroxyde d’aluminium, employer qu’après le 1° trimestre
  • nausées: diphénhydramine et dimenhydrinate, ponctuellement pendant le  3° trimestre.
  • maux de gorge: pastilles et collutoires limités à 5 jours de traitement
  • toux sèche: utiliser qu’en cas de nécessité absolue, codéine, codéthyline, noscapine, oxéladine, pholcodine
  • toux grasse: carbocistéine, acétylcistéine

Les médicaments contre-indiqués ou déconseillés.

  • antalgiques: ibuprofène, aspirine
  • antihistaminiques (allergies) et vasoconstricteurs
  • laxatifs anthracéniques (y compris séné et bourdaine)
  • vitamine A à forte dose

Les traitements homéopathiques peuvent être suivis par la femme enseinte en toute sécurité.

 

Laisser un commentaire

 

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...
| Son Corps à Coeur